Les centres technologiques sèment les entreprises sur leurs chemins

Par 18 février 2009

Le développement technologique et économique des régions est lié aux entreprises et aux universités présents sur leur territoire. Leur présence favorise l'émergence d'entités et dope la compétitivité.

La présence de centres de développements technologiques et culturels favorise l'émergence d'une économie de l'innovation et de l'entreprenariat qui profite à tous les acteurs. La conclusion est apportée par la fondation Kauffman, qui s'est intéressée aux entrepreneurs du réseaux d'anciens (alumni) étudiants du MIT (Massachusetts Institut of Technology). Les entreprises créées par les membres de l'alumni du MIT représentent d'après le rapport de la fondation Kauffman 26% des ventes de toutes les entreprises de l'Etat. Ce même réseau représente également plus de quatre mille entreprises en Californie pour des ventes mondiales de l'ordre de cent trente quatre milliards de dollars.
De la création d'entreprises...
Edward Roberts, fondateur du MIT Enterprenership Center explique que "les entreprises crées par les membres de l'alumni ont une importance disproportionnée par rapport à l'économie locale car la plupart sont des entreprises manufacturées, de biotech, de logiciels ou de conseil qui vendent dans le monde entier". Dans l'Etat de Washington, six organisations ont joué le catalyseur et ont favorisé l'émergence d'entreprises et de startup orientées nouvelles technologies. Et cela depuis près de trente ans. Microsoft, Aldus Corporation, University of Washington, Boeing, McCaw Cellular et Amazon.com ont permis à de nombreuses sociétés de devenir des sous traitants. Leur réussite a permis l'explosion d'entreprises dans l'aérospatiale, les logiciels, les technologies sans fils et l'Internet ce qui garantit le mélange des techniques.
... à la réussite économique
Kauffman n'est pas le seul à pointer cet effet de rayonnement économique. Le Virginia Tech publie ainsi un rapport au propos similaire dans la région du Puget Sound à Seattle. Les responsables de l'étude ont créé un "système solaire" qui comprend en son centre les entreprises et universités moteurs de développement. L'un des résultats obtenu, c'est que la moitié des entreprises qui ont répondu ont un laboratoire de R&D en leur sein. "Il est clair qu'une poignée d'entreprises technologiques de pointe et de centres de recherches ont un énorme impact sur l'économie", note ainsi Heike Mayer, responsable du projet. L'effet boule de neige permet, en effet, la création de nombreux emplois et aux états et collectivités de dégager d'importantes recettes fiscales.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas