C'est l'établissement cannois d'Aerospatiale qui fabriquera le premier

Par 24 février 1998

satellite d'Eurasiasat. (voir également la revue de presse du 17/02). En présence du ministre turc des Télécommunications, Mecdet Menzir, Eurasiasat, détenu à 51 % par Turk Telekom et 49 % par Aero...

satellite d'Eurasiasat.
(voir également la revue de presse du 17/02). En présence du ministre turc
des Télécommunications, Mecdet Menzir, Eurasiasat, détenu à 51 % par Turk
Telekom et 49 % par Aerospatiale, dont le siège social est situé à Monaco,
vient de signer sa première commande à l'établissement cannois
d'Aerospatiale. Baptisé Eurasiasat-1, estimé à 300 millions de dollars, ce
satellite de télécommunications utilisera la dernière version de la
plate-forme Spacebus 3000 d'Aerospatiale. Pesant 3,4 tonnes, proposant 32
canaux, il sera opérationnel en 2000. Pendant quinze ans, Eurasiasat-1
fournira des services de télévision analogique et numérique, de la
téléphonie, des données Internet sur deux couvertures fixes allant de
l'Europe à l'Asie et sur deux couvertures mobiles couvrant l'Asie de
l'Est, l'Afrique et le Moyen-Orient. A Monaco, 25 salariés seront affectés
à la gestion technique du satellite et à sa commercialisation. Monaco,
comme l'établissement Aerospatiale de Cannes, disposera d'une station de
contrôle du satellite.
(La Tribune - 24/02/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas