C'est le mardi que les newsletters commerciales sont les plus lues

Par 22 décembre 2003
Mots-clés : Smart city

Les entreprises ont tout intérêt à expédier leurs lettres d'information électronique et autres messages commerciaux en début de semaine. Des études ont en effet démontré que les internautes n'ont ...

Les entreprises ont tout intérêt à expédier leurs lettres d’information électronique et autres messages commerciaux en début de semaine. Des études ont en effet démontré que les internautes n’ont pas la même activité sur le web suivant les différents jours de la semaine. Selon les analystes d’EmailLabs, le mardi est le jour de la semaine privilégié pour les envois de newsletters électroniques.

Les chiffres dévoilent que c’est en début de semaine que les internautes surfent le plus. Les études d’EmailLabs, conduites sur les trois premiers trimestres de l’année 2003, montrent que la plupart des entreprises expédient leurs informations « corporate » ou produits le mardi : le quart de leurs envois est effectué ce jour de la semaine. A titre de comparaison, moins de 3 % des messages marketing des entreprises sont expédiés durant le week-end.

Un choix qu’EmailLabs explique de la manière suivante : les samedi et dimanche sont les jours dont profitent les spammeurs pour envoyer leurs mails et remplir les messageries électroniques des internautes. Le risque pour les entreprises est donc clairement que leurs messages marketing soient perdus dans la masse des courriers indésirables (spam) et éliminés par les destinataires comme tels.

EmailLabs rapporte d’autres informations importantes que les professionnels du marketing devront prendre en compte dans le choix de la forme de leurs messages ; d’une part, les internautes se désabonnent plus des mails au format texte que des mails en html. D’autre part, c’est entre 11h et 12h que les internautes consultent le plus leurs messageries électroniques et dégagent le plus fort taux de clics.

( Atelier groupe BNP Paribas – 22/12/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas