C'est au tour d'Intel d'être menacé par les lois antitrust américaines.

Par 29 mai 1998
Mots-clés : Smart city

Après la procédure lancée par le ministère de la Justice le 18 mai contre Microsoft pour "pratiques anticoncurrentielles et pratiques d'exclusion", La Federal Trade Commission, s'apprête à faire de ...

Après la procédure lancée par le ministère de la Justice le 18 mai contre
Microsoft pour "pratiques anticoncurrentielles et pratiques d'exclusion",
La Federal Trade Commission, s'apprête à faire de même à l'encontre
d'Intel, le numéro un mondial des microprocesseurs.
En septembre dernier, Intel a fait l'objet d'une enquête pour abus de
position dominante. Au début de ce mois, une tentative d'accord à
l'amiable entre les parties concernées aurait échoué. La semaine
prochaine, les juristes de la FTC doivent présenter, selon la presse
américaine, leurs conclusions aux cinq commissaires de l'institution qui
auront alors un délai de huit à dix jours pour se prononcer sur la suite à
donner au dossier.
Intel serait accusé de cacher des informations techniques clefs sur ses
microprocesseurs aux fabricants d'ordinateurs avec lesquels elle connaît
des différends en matière de brevets. Digital Equipment et Intergraph
Corporation, un fabricant de stations de travail ont porté plainte l'an
dernier. Depuis, Intel ayant racheté la branche de Digital Equipment
concernée, le dossier Digital a disparu, mais celui d'Intergraph
Corporation reste toujours en lice.
(Les Echos - Le Figaro - La Tribune - 29/05/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas