Le « chat » de Raffarin : projets politiques, penchants personnels…

Par 02 juin 2004
Mots-clés : Europe

Il s’est déplacé, il a chatté et il a avoué… Avoué quoi ? Ses projets politiques, ses avis sur certains sujets d’actualité brûlants, ses penchants et ses habitudes de vie...

Il s’est déplacé, il a chatté et il a avoué… Avoué quoi ? Ses projets politiques, ses avis sur certains sujets d’actualité brûlants, ses penchants et ses habitudes de vie.

Pendant une heure, le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a - comme il l’avait annoncé il y a de cela plusieurs semaines – chatté avec les internautes. Il faut savoir que le chat, ou discussion instantanée sur Internet, ne rime pas nécessairement avec improvisation et spontanéité. Le Premier ministre a ainsi répondu aux questions des internautes suivant un programme qui semblait quelque peu prédéfini. Le tout avec succès, puisque Matignon a recensé 12.000 question posées et l’envoi de 1,3 million de SMS.

Ce sont les projets politiques du Premier Ministre qui ont ouvert le bal du jeu de questions-réponses. Pour commencer, Jean-Pierre Raffarin a proposé que soit mis en place le vote électronique dès les prochaines élections européennes en 2009, à condition que des moyens de sécurité étendue soient mis en place d’ici là, et assurent la pleine confidentialité et l’inviolabilité des votes.

Puis le temps est venu de répondre aux questions de société. Ce chapitre a été ouvert par l’annonce du doublement de la prime d’adoption, de 800 à 1600 euros dès janvier 2005, et de la création d’une agence de l’adoption. En ce qui concerne le mariage homosexuel, Raffarin a réitéré son hostilité au projet du député-maire Noël Mamère, qui a prévu de célébrer le première mariage homosexuel samedi prochain.

Enfin, parce qu’Internet est un médium jeune et que le chat est un médium moderne pour s’adresser aux Français, le Premier Ministre s’est laissé aller à répondre aux questions à caractère plus personnel des internautes. Nous retiendrons donc que notre Premier Ministre est un ancien champion de Tetris, qu’il préfère le club de football de Marseille à celui de Valence, et qu’il aime Lamartine mais aussi Luc Ferry.

Enfin, tout était assez lisse jusqu’à ce qu’un internaute lui pose la question fatidique à laquelle plus aucune personnalité politique n’échappe : « A quoi pensez-vous lorsque vous vous rasez le matin ? » : « Comme ma femme est face au lavabo d’à côté, je surveille mes pensées ». Tellement osé qu’on en perdrait sa souris…

(Atelier groupe BNP Paribas - 02/06/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas