Pour chercher un emploi, la qualité vaut mieux que la quantité des contacts

Par 01 février 2010 1 commentaire
Mots-clés : Digital Working

Passer son temps à entrer en relation avec le plus grand nombre de personnes sur les sites sociaux est une perte de temps : il faut cibler et cultiver celles prêtes à s'engager personnellement pour soi, comme des collègues.

Le temps passé par les chercheurs d'emploi sur les réseaux sociaux à réactiver leurs contacts est loin d'être mis à bon escient : selon UpMo.com, qui livre une étude sur le sujet, ce temps est souvent perdu, faute de se concentrer sur les bonnes personnes. Les utilisateurs ayant souvent tendance à entrer en relation avec un grand nombre d'individus gravitant dans le secteur désiré sans adopter de stratégie particulière. "Il faut se concentrer sur les individus qui peuvent réellement faire avancer votre carrière", affirme Allyn Horne, responsable de l’étude. "Il est inutile d’essayer d’entrer en relation avec tout le monde et n’importe qui". A son sens, le temps passé à faire jouer ses contacts est une ressource rare qu’il convient de dépenser avec parcimonie.
Des contacts prêts à s’engager personnellement
Pour arriver à cette conclusion, les auteurs ont étudié les utilisateurs de LinkedIn qui acceptent les invitations de tout le monde, qu’ils connaissent cette personne ou non. D’après l’étude, ce profil d’utilisateurs ne fait pas appel à ses contacts stratégiques. Un peu moins de la moitié affirme ne faire appel à l’aide d’un "mentor" ou de collègues qu’une fois par an. Pour Allyn Horne, c’est très insuffisant. "Qui est mieux qualifié pour parler de la qualité de votre travail : ceux qui vous connaissent bien pour vous avoir supervisé ou accompagné, ou des contacts pris au hasard ?", s’interroge-t-elle. Non seulement ces contacts seraient les mieux à même d’identifier les postes correspondant au profil du chercheur d’emploi, mais ce sont aussi les plus susceptibles de s’engager personnellement en recommandant le candidat.
A peine 3 sur 10 confiant de retrouver un emploi grâce à leur réseau
Dès lors, la responsable conseille aux chercheurs d'emploi d’identifier ces contacts importants – ceux que l’étude appelle les "lions". Le réseautage est également une activité qui se planifie, en menant des actions étape par étape pour créer des liens avec ses collègues et ses supérieurs. Enfin, elle leur recommande de faire connaître clairement leur intention et leurs objectifs. Les réseaux sociaux comme Twitter ou LinkedIn constituent pour cela un outil idéal. Autre résultat de l’étude, cette catégorie de chercheurs d’emplois est mal préparée. A peine trois sur dix s’estime très confiant ou extrêmement confiant dans le fait que l’utilisation de leur réseau pourrait les mener à trouver un travail en moins d’un mois s’ils devaient perdre celui qu'ils occupent.

Haut de page

1 Commentaire

Tous les sites d'emploi doivent ils pour autant intégrer des fonctionnalité de réseau sociaux...

Soumis par Commercial (non vérifié) - le 02 février 2010 à 02h00

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas