Chez Empolis, un dîner presque parfait

Par 29 septembre 2009 1 commentaire
Mots-clés : Amérique du Nord, Europe

 

Empolis a été sacré champion. De quoi ? De l’International Computer Cooking Contest qui s’est déroulé à Seattle la semaine dernière. Autrement dit, de la plus grande compétition pour ordinateurs cuisiniers. Non rassurez vous, les ordinateurs ne cuisinent pas encore tous seuls comme des chefs. Dans ce challenge ils préparent juste les menus et les recettes pour des plats virtuels, c’est déjà pas mal. On ne pourrait pas décemment confier notre alimentation aux bons soins des machines. Quand bien même, en France, patrie de la gastronomie, on ne lésine pourtant pas sur les bolinos, les frites au micro-onde et autres nourritures lyophilisées. Et après tout, si les ordinateurs s’occupaient vraiment de tout, ils pourraient faire des heureux chez les plus pressés d’entre nous, les traumatisés des pâtes gluantes et de la semelle laissée trop longtemps dans la poêle et qu’on hésite à appeler cordon bleu.

Parce que, pour revenir au concours, ces ordinateurs là sont quand même sympathiquement balaises. Le défi, pour les programmeurs, était de développer un logiciel capable de constituer un repas gastronomique à partir d’une liste d’ingrédients imposés. Les menus ont été évalués en direct live par un jury composé en partie de grands chefs. L’épreuve finale consistait à concevoir une pizza aux poireaux, recette qui n’était pas intégrée dans la base de donnée des machines. L’application CookIIS du logiciel Empolis a été ainsi capable, selon les membres du jury, de faire de "sages choix culinaires" afin d’adapter ses recettes en fonction de la demande. Il ne lui manque plus que l’accent chantant de Cyril Lignac pour en faire un chef électronique populaire digne de ce nom (oui j’ai aussi de la culture).

Haut de page

1 Commentaire

[...] This post was Twitted by AtelierNetwork [...]

Soumis par Twitted by AtelierNetwork (non vérifié) - le 29 septembre 2009 à 23h06

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas