Chez les filles, la programmation s'apprend par serious game

Par 19 mai 2009

En proposant le développement et la gestion d'un télescope virtuel et d'un avatar, The Universe Quest Game souhaite susciter des vocations dans l'électronique chez les étudiantes.

Pour attirer les jeunes femmes vers les carrières technologiques, l'université de Berkeley travaille sur un serious game qui permettra aux jeunes élèves d'acquérir des compétences en développement et en technologies de l'information. Ce, de manière indirecte : le jeu, baptisé The Universe Quest Game, vise à créer un environnement en 3D et un télescope virtuel dans lequel il sera possible de découvrir et manipuler des images réelles prises par un appareil installé en Arizona. Le logiciel de développement utilisé, SalsaJ, permet en effet de superposer trois couches d'images - chacune représentée dans un filtre de couleur différent - afin de créer des photographies couleur de la galaxie.
Gérer un environnement, du télescope à l'avatar
Dans le jeu, les joueuses seront représentées par des avatars qu'elles auront aussi créés. Ces personnages virtuels interagiront avec ceux d'autres élèves situées dans d'autres pays. Il sera possible de jouer avec un module développé par d'autres étudiantes ou de créer le sien avant de le mettre à disposition de la communauté. Le jeu repose aussi sur une solution de vidéoconférence qui a permis aux premières élèves qui s'essaient au jeu d'apprendre à diriger un télescope à distance avec une astronome.
Vers une généralisation à l'international
Le programme, actuellement en phase pilote, implique une douzaine d'élèves de 11 à 13 ans qui y consacrent deux après-midi par semaine. Il sera étendu prochainement à une trentaine de fillettes d'Oakland, El Cerrito et Richmond. Si ce deuxième test est concluant, le jeu sera proposé aux professeurs dans plusieurs pays. Pour monter le projet, Berkeley bénéficie d'une enveloppe de 1,5 millions de dollars de la National Science Foundation. Le télescope déployé en Arizona capte des images de la galaxie M51, située à une distance de trente cinq millions d'années de notre galaxie.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas