Chez Yahoo! la publicité détermine le contenu

Par 01 avril 2008
Mots-clés : Future of Retail, Europe

Le site Shine diversifie les activités du groupe Internet en ciblant une nouvelle audience. Une ouverture réclamée par les annonceurs, qui se frottent les mains.

Les femmes âgées entre 25 et 54 ans sont une cible privilégiée pour les annonceurs en ligne. Suite à une demande forte de leur part, Yahoo! Inc lance cette semaine un nouveau site qui leur est destiné : Shine. La société Internet déclare en effet que les publicitaires réclamaient de nouveaux canaux pour atteindre les consommatrices, cible de choix car souvent décisionnaires des achats importants du foyer. La sortie de ce site vise ainsi à donner à Yahoo! des opportunités nouvelles pour vendre des espaces publicitaires. Il cible par ailleurs une audience pour l'instant peu visée par ses services actuels. Shine comprend différentes rubriques, censées répondre aux attentes diverses des femmes : mode, cuisine, carrière, divertissement ou encore beauté. Une variété de sujets qui veut répondre aux différents rôles que joue une femme au cours d'une même journée. Yahoo!   rentre ainsi sur un marché déjà occupé par Glam Media Inc et i Village, lancés par General Electric Company's NBC Universal.
Etroite corrélation entre éditeurs et annonceurs
"Ce sont désormais les grands groupes Internet qui jouent le rôle d'éditeurs sur le web," explique à L'Atelier Patrick Le Floch, directeur du Master management des médias écrits, à Sciences Po Rennes. Un métier qui diffère de celui des groupes de presse. "Des entreprises comme Yahoo! et Google sont nées et se sont construites par rapport à une logique publicitaire et non une logique éditoriale. Ils ont développé un savoir faire et des connaissances vis-à-vis des internautes que les groupes de presse n'ont pas forcément". Les lecteurs en ligne sont en effet facilement observables : leurs habitudes, leurs comportements, leurs préférences. Ce qui permet de déterminer ensuite au mieux le coût pour mille. Par exemple, en France le magazine féminin qui attire la plus forte audience est aufeminin.com, un site qui n'a aucune expérience papier.
Une spécialisation qui séduit les publicitaires
Yahoo! avait déjà des sites visant une audience spécifique, comme ceux consacrés au sport ou à la finance. Mais c'est une première d'en créer un orienté sur une seule cible démographique. "La stratégie de spécialisation est très porteuse sur Internet car elle permet de toucher un public plus large tout en ayant un contenu spécialisé." indique Patrick Le Floch. La démarche est la suivante : les grandes sociétés Internet comme Google et MSN ont la main mise sur les portails généralistes qui drainent une forte audience. Pour doubler ces poids lourds du Net, il s'agit pour les plus petits groupes de se spécialiser sur certains secteurs : un contenu spécifique attire une audience plus ciblée et les annonceurs concernés. Un fonctionnement qui est déjà appliqué en presse papier, mais qui est d'autant plus cohérent sur Internet puisque la ressource principale y est la publicité. Yahoo! a conclu un partenariat avec des agences de communication comme Hearst Communication ou Rodale, à qui il réserve en exclusivité le contenu de Shine.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas