Le chiffre d’affaires d’Integra progresse de 8 %.

Par 04 décembre 2001
Mots-clés : Digital Working, Europe

Integra, spécialiste européen de l’hébergement et de solutions de commerce électronique intégrées, a réalisé au cours des 9 premiers mois de 2001 un chiffre d’affaires de 36,073 millions d’euros, en...

Integra, spécialiste européen de l’hébergement et de solutions de commerce
électronique intégrées, a réalisé au cours des 9 premiers mois de 2001 un
chiffre d’affaires de 36,073 millions d’euros, en hausse de 8 % par
rapport à la meme période de 2000 (33,364 millions d’euros). Le résultat
net est une perte de 77,69 millions d’euros, contre une perte de 91,2
millions fin septembre 2000.
Suite à la cloture de l’Offre Publique d’Echange, Genuity Inc, l’un des
premiers fournisseurs de services de réseaux-business a acquis près de 93
% des actions d’Integra. Gabe Yackanich, président de Genuity
International a été nommé PDG d’Integra SA. Andy Mcleod a quitté ses
fonctions et Charles Zaiontz a été nommé Président de Genuity Europe. Il
sera en charge des activités de Genuity et Integra en Europe.
Le marché a été très difficile dans son ensemble au cours des neuf
premiers mois de 2001. Les clients prennent du temps pour confirmer leurs
investissements dans le commerce électronique et s’inquiètent de la
pérennité de leurs fournisseurs sur ce marché.
Au cours de la période, Integra a signé de nouveaux contrats d’hébergement
majeurs. Le chiffre d’affaires d’hébergement a progressé au 3ème trimestre
2001 en France, en Italie, au Royaume-Uni et au Danemark. Il a chuté en
Allemagne, en Espagne et en Norvège et est resté stable dans les autres
pays.
Le nombre de serveurs hébergés s’élève à 1 306 fin septembre 2001, contre
1 237 fin juin 2001, malgré la faillite de certains clients DotCom. Le
revenu mensuel moyen par serveur est passé de 1 116 euros au 2ème
trimestre à 1 520 euros au 3ème trimestre 2001, l’arrivée de nouveaux
clients compensant la faillite de certaines DotCom au cours de la meme
période.
Les ventes des services professionnels ont diminué. Cette baisse est due à
l’augmentation des retards et aux réductions budgétaires dans les projets
e-business.
Les couts de vente de l’hébergement ont augmenté suite aux nouvelles
embauches réalisées au cours des neuf derniers mois et à la mise en ligne
de nouveaux centres techniques depuis le début 2001.
Les provisions pour créances douteuses atteignent 7,42 millions d’euros
fin septembre 2001. Le résultat exceptionnel est constitué des premiers
frais de restructuration suite à la fusion.
Fin septembre 2001, Integra employait 894 salariés «équivalent temps
plein».
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 4/12/2001)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas