Encore des chiffres, toujours des chiffres sur le commerce électronique

Par 14 mai 1998
Mots-clés : Future of Retail, Europe

.... En partenariat avec le magazine CB News, l'agence de communication Machination vient de publier, pour la deuxième année, une étude nommée "Mesures et tendances de l'Internet commercial en Fran...

....
En partenariat avec le magazine CB News, l'agence de communication
Machination vient de publier, pour la deuxième année, une étude nommée
"Mesures et tendances de l'Internet commercial en France". Ce document de
plus de 300 pages au prix de 3 600 F HT peut aussi être acheté sur le web
de l'agence http://www.machination.com avec paiement sécurisé par SG2.
60 cas de boutiques ont été analysés à travers une grille d'analyse de
quarante critères.
On apprend ainsi que le commerce électronique a généré en France en 1997
des revenus de 50 millions de F. En moyenne, les sites marchands ont coûté
600 KF et 700 KF en frais de fonctionnement. Celui de Casino par exemple
aurait coûté 300 KF.
Le chiffre d'affaires moyen annuel de ces sites s'élève à 2 millions de F.
Le panier moyen est de 1 100 F, le coût au contact de 9 F et le coût au
contact utile (se matérialisant par un achat ou une demande de
documentation) de 80 F. En moyenne, on enregistre 5 000 contacts qualifiés
chaque année.
Bien que ces résultats puissent être qualifiés de faibles, Olivier Guérin,
le PDG de Machination, estime que "la grande distribution prépare une
offensive sur le Net et va investir des sommes considérables sur le
réseau".
Selon IDC, deux millions de français sont aujourd'hui équipés d'un
micro-ordinateur connecté, soit un taux de pénétration de 3,4 % par
rapport à la population totale. En Allemagne, ils sont 5,6 millions, en
Grande-Bretagne 3,1 millions et en Suède 3,5 millions, soit un taux de
pénétration pour ce pays de ... 39,3 %.
Parmi les 60 sites étudiés, les quatre premiers en termes de rentabilité
sont Dégriftours (chiffre d'affaires 1997 de 18 millions de F), suivi de
Nouvelles Frontières (15 MF), Relais-et-Châteaux (2,8 MF) et Campanile
(1,7 MF).
Selon les auteurs de l'étude, une arborescence courte, un accès direct à
la commande, une information à valeur ajoutée, une recherche
personnalisée, une sécurité et une confidentialité garantie ainsi qu'une
logistique réactive sont les facteurs de succès d'un site Web marchand "Il
ne s'agit pas de reproduire un magasin physique. Le succès, c'est 80 % de
service et 20 % de produit".

Selon une étude conduite par la lettre Stratégie Internet (Benchmark
Group) disponible au prix de 4 990 F HT
(http://www.stratégie-internet.com) sur 60 sites marchands, le marché du
commerce électronique grand public s'établit aux alentours de 40 millions
de F, mais devrait atteindre en 1998, 160 millions de F. En moyenne, les
sites étudiés ont été crées en quatre mois pour un coût moyen de 400 000
F. Le cryptage SSL de Netscape est le moyen de sécurisation des paiements
le plus utilisé. En moyenne, les sites accueillent 900 visiteurs chaque
jour et enregistrent 200 commandes par mois pour un panier moyen mensuel
de 450 F, soit un chiffre d'affaires mensuel de 100 000 F. Seul un quart
des sites serait rentable.
(Points de Vente - 13/05/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas