La Chine donne un nouveau sens au « mobile first ! »

Par 07 juillet 2016
Tencent rachète Supercell

Ce que cache le récent rachat du finlandais Supercell et son jeu vedette Clash of Clans par le géant de l’internet chinois Tencent.

Et si pour Pékin, l'avenir d'Internet passait plus par la bande passante du mobile que par les « devices » produits par Huawei ou par Lenovo ?

Les Chinois viennent en tout cas de donner un nouveau sens à l'expression « mobile first ». Leur poids lourd du web, Tencent, mal connu en occident, alors qu'il occupe aussi le premier rang mondial des entreprises de jeux vidéos selon les revenus, devant Microsoft et les éditeurs de jeux historiques, avec presque 9 milliards de dollars générés en 2015 pour une croissance annuelle de 21 %, vient de réaliser une opération spectaculaire.

Il a racheté le célèbre studio finlandais Supercell, concepteur des jeux best sellers Clash of Clans et Clash Royale, pour la bagatelle de 8,6 milliards de dollars. Il met ainsi la main sur les séries les plus lucratives au monde sur mobile. Clash of Clans a notamment réalisé 80 millions de dollars de recettes en mars 2016, confirmant ainsi sa place de leader sur ce support.

Ce rachat confirme la suprématie du mobile pour l’industrie du jeu, au moment même où les revenus des jeux vidéos sur mobile sont en passe de dépasser ceux réalisés sur console et PC pour la première fois.

Et le fait que Tencent soit un géant d'Internet au delà des jeux vidéos souligne que la tendance pourrait bien aller au delà du seul pays des « gamers ». Tout comme la réalité virtuelle commence à dépasser l'univers des adeptes de la console.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas