La Chine interdit l'ouverture de nouveaux cybercafés

Par 07 mars 2007
Mots-clés : Asie-Pacifique

L'agence de presse Chine Nouvelle a rapporté que la Chine vient d'interdire officiellement l'ouverture de nouveaux cybercafés sur son territoire pendant une année. Cette directive a été publiée...

L'agence de presse Chine Nouvelle a rapporté que la Chine vient d'interdire officiellement l'ouverture de nouveaux cybercafés sur son territoire pendant une année. Cette directive a été publiée par 14 services gouvernementaux, comme le ministère de la Culture. Et les cybercafés dont la demande d'agrément est en cours devront alors la faire valider avant le 30 juin prochain.
 
Mais pourquoi le gouvernement pékinois a-t-il pris une telle décision? Selon les chiffres avancés par le ministère de l'Industrie et de l'Information chinois, 113 000 cybercafés sont actuellement implantés en Chine. Et le gouvernement local craint que ces cybercafés ne développent une addiction à Internet couplée à une augmentation de la délinquance juvénile.
 
La Chine compte aujourd'hui 132 millions d'internautes et le gouvernement de Pékin s'appuie sur le fait que cette multiplication du nombre d'internautes en quelques mois a entraîné, selon lui, un accroissement significatif du taux d'addiction au Web. Et selon un rapport du Centre National de l'Enfance en Chine paru l'année dernière, 13% des 18 millions d'internautes chinois de moins de 18 ans sont dépendants...
 
C'est pourquoi le gouvernement a récemment interdit les cybercafés aux mineurs et a décidé d'infliger d'importantes amendes aux opérateurs qui ne respectent pas les règlements qui leurs sont imposés comme le filtrage de certains sites ou de certains mots-clés.
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 07/03/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas