La Chine talonne les gros pourvoyeurs de produits high-tech

Par 01 février 2008

Le pays exporte massivement des produits de haute technologie. Résultat : il concurrence désormais les deux leaders du secteur, l'Europe et les Etats-Unis. Et il dépasse allègrement le Japon.

(cliquez pour agrandir)La Chine s'affichait en 2005 en troisième position des pays les plus exportateurs de produits de haute technologie, annonce Eurostat dans une récente étude. Le pays a en effet enregistré à cette date plus de 15 % du total des exportations réalisées. Un résultat qui lui permet de dépasser le Japon, qui ne parvient plus à aller au delà de la barre des 10 % depuis 2004. Et de s'ériger comme un concurrent de plus en plus sérieux pour les deux leaders traditionnels du secteur de la haute technologie, l'Europe (17,1 % des exportations) et les Etats-Unis (16,6 %). Dans le détail, il semble que les efforts chinois en matière d'ouverture aient payé : plus de 43 % des produits exportés - représentant une somme de près de 200 milliards de dollars - proviennent de sociétés financées par des capitaux étrangers.
Electronique et télécommunications en tête
Cette bonne santé technologique se retrouve aussi au niveau des importations. Avec l'Europe (Allemagne, France et Royaume-Uni en tête) et les Etats-Unis, la Chine est le seul pays à dépasser le seuil des 100 milliards d'euros. En ce qui concerne les biens échangés, Eurostat souligne la prédominance de produits d'électronique et de télécommunications. Ils représentent la plus grosse part des exportations dans dix-sept des vingt-quatre Etats membres de l'Europe, au Japon et aux Etats-Unis. A noter : en France, ce sont les produits relatifs au secteur de l'aérospatial qui ont représenté la part la plus importante des biens exportés. Ces derniers représentent près de la moitié de l'ensemble des biens exportés par le pays. La Chine, quant à elle, a fait la part belle aux ordinateurs et diverses machines de bureau.
Des chiffres à nuancer
Derrière ces quatre mastodontes, les autres pays affichent des résultats plus disparates. Si les pays asiatiques concentrent environ 5 % des exportations, les autres, comme le Brésil, la Russie ou l'Australie ne parviennent pas à dépasser les 1 %. Ces chiffres sont cependant à nuancer. Si l'on considère les balances commerciales, le Japon grimpe de nouveau à la première place, avec un résultat estimé à 32 milliards d'euros. La Chine arrive loin derrière, avec seulement 7 milliards d'euros. Quant à l'Europe, elle fait figure de mauvais élève, avec un déficit commercial de 32 milliards d'euros.

Et dans notre espace Chroniques :

Les entreprises doivent dépersonnaliser les machines (13/11/2007)

L'Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas