Chute des investissements des entreprises dans la gestion de la relation aux fournisseurs

Par 27 juin 2003
Mots-clés : Smart city

Le cabinet d’études technologiques Gartner Group a analysé la santé du marché de la gestion de la relation aux fournisseurs, et a noté une très nette contraction du secteur des progiciels en 2002...

Le cabinet d’études technologiques Gartner Group a analysé la santé du marché de la gestion de la relation aux fournisseurs, et a noté une très nette contraction du secteur des progiciels en 2002, de l’ordre de 20,5 %. Ce marché pesait 2,7 milliards de dollars en 2001, il ne s’élevait plus qu’à 2,1 milliards de dollars un an plus tard. Les causes d’une telle récession ? Le recul des ventes, qui atteint 50 %, et de l’investissement des entreprises.

la gestion de la relation aux fournisseurs comprend, pour Gartner, la gestion électronique des achats, la gestion de l’approvisionnement et de la distribution de biens matériels, la recherche de fournisseurs, ainsi que les places de marché électronique. Tous ces secteurs d’activité sont orientés à la baisse, mais de façon relativement différente.

En ce qui concerne la gestion électronique des achats et la recherche des fournisseurs, les ventes ont chuté de 28 % en 2002, tandis que la gestion de l’approvisionnement et la distribution des biens matériels ne baissaient que de 3 % sur la même période. Gartner explique ces contractions par la volonté actuelle des entreprises de rentabiliser les nombreux investissements réalisés ces dernières années.

SAP devient le numéro 1 du secteur de la gestion de la relation aux fournisseurs avec une part de marché de 11,6 %, passant devant i2 Technologies qui voit sa part de marché s’effriter pour atteindre 6,6 %. En 2001, i2 Technologies possédait 14,8 % de part marché, contre 9,9 % pour SAP ! Suivent Oracle, avec 6,5 % de part de marché, Ariba, 4,9 % et Manugistics, 4,2 %.

(Atelier groupe BNP Paribas – 27/06/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas