Le ciblage des internautes passe par leurs connexions et le contenu consulté

Par 29 mars 2011 1 commentaire
Mots-clés : Future of Retail, Europe
un pannel de portraits

Pour tendre à la rentabilité via la publicité, les sites Internet doivent fournir un portrait précis des visiteurs. Mixer les informations issues des journaux d'accès aux sites avec le résultat de l'analyse sémantique du contenu pourrait résoudre ce problème.

Pour attirer des annonceurs, il est important qu’un site Internet classique connaisse ses visiteurs, mais se contenter des informations fournies - quand c'est le cas et quand elles sont pertinentes - par les internautes n'est pas forcement suffisant. D'autant qu'avec des systèmes comme Facebook, les annonceurs actifs dans les medias sociaux sont à même d'atteindre leurs publics via leurs goûts en matière de musique, de livres et de films. Il faut donc leur donner la possibilité de créer des segments de visiteurs plus précis, et c’est précisément le travail qu’ont réalisé des chercheurs de l’Institut Jozef Stefan en Slovénie. Leur système donne la possibilité aux responsables d’un site de définir plusieurs groupes de prospects et surtout de les identifier.

Comment cibler les visiteurs ?

Pour cela, ils récoltent plusieurs types de données. Tout d’abord les données de connexion grâce à l’adresse IP : le lieu et le temps de connexion mais également les informations lors de l’inscription du visiteur si elle a lieu (âge, sexe, niveau d’étude et de revenu …) et enfin le contenu sémantique des pages visités. En combinant l’ensemble de ses données, il est alors possible de faire un portrait type du visiteur et de le classer ou non dans l’un des segments définis au préalable. Grâce à aux algorithmes qu’ils ont développés ils peuvent faire des estimations quant au futur trafic et aux personnes qui seront susceptibles de visiter le site. Cela permet donc de convaincre les publicitaires d’investir sur le site en leur fournissant des informations précises quant à la cible potentielle. 

Un exemple d’application

Pour illustrer leurs propos, ils ont pris l’exemple d’un site d’informations et d’actualités qui chaque jour compte plus de cinq millions de visites uniques et un million d’utilisateurs qui ont un compte. Après avoir défini les segments et dressé les portraits, ils sont alors capables de déterminer plus précisément les goûts et les attentes des consommateurs puis de les cibler en fonction des pages qu’ils visitent : actualités politique, sportive ou économique par exemple. La publicité alors envoyée à un rapport directe avec ce que la personne est à même d’aimer ou d’acheter

Haut de page

1 Commentaire

Wouah, quelle vision ! Cibler les gens en fonction des données explicites et implicites : on se croirait en 2001 ! Chapeau

Soumis par Pedro (non vérifié) - le 31 mars 2011 à 15h57

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas