Le cinéma 3D pourrait-il se passer de lunettes ?

Par 28 août 2012
femmes lunettes 3d

Déjà disponible sur certaines télévisions, la technologie 3D sans lunettes est actuellement à l'étude afin de remplacer, à terme, les systèmes de projection dans les salles de cinéma.

Les méthodes de projection au cinéma tentent d'évoluer aussi rapidement que les méthodes de tournage. Pour le moment, les spectateurs doivent s'encombrer de lunettes pour les séances qui leur sont proposées en trois dimensions. Une contrainte qui pourrait néanmoins disparaître à terme. Une équipe sud-coréenne travaille actuellement sur le développement d'une nouvelle méthode de projection basée sur le changement de polarisation de la lumière, dite des « stores vénitiens ».

Une mise en oeuvre compliquée

Cette projection «polarisée» implique deux projecteurs capables d'afficher deux images semblables, mais légèrement décalées, simultanément sur un seul écran. Chaque projecteur ne permet qu'un seul état de la lumière polarisée pour passer à travers son objectif. Cette méthode est pour le moment assez contraignante et n’offre pas toujours les effets escomptés. L'équipe de Byoungho Lee, professeur à l'École du génie électrique de Séoul, se repose sur le principe de l'auto-stéréoscopie (affiche de l'effet tridimensionnel sans dispositif complémentaire) qui existe déjà dans la photographie et pour certains téléviseurs qui seront commercialisés en fin d'année. Cette technique de projection nécessite pour le moment la combinaison d’une projection vidéo arrière et des barrières physiques filtrées et polarisantes qui bloquent une certaine partie de la lumière, (d’où l’appellation «stores vénitiens») entre l'écran et le spectateur. Chaque œil perçoit donc une image différente, en fonction du filtre, et restitue l'effet 3D.

Une technologie encore avant-gardiste

Les premiers tests semblent satisfaire les ingénieurs. « Nos résultats confirment la faisabilité de cette approche et nous croyons que cette méthode peut être utile pour développer la prochaine génération projection 3-D pour les salles commerciales » affirme le professeur Lee. Cependant, la complexité de projection est comparable à la technique utilisée de nos jours et pourrait nécessiter encore de plusieurs années de développement avant d'apparaître dans les salles obscures des cinémas.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas