Le cinéma français passe en mode 3D

Par 20 novembre 2007

Une chaîne française de cinémas s'associe avec un fournisseur de services numériques pour convertir ses salles à l'ère digitale. Les spectateurs pourront visionner leurs films en 3D.

Les consommateurs français pourront bientôt regarder leurs films en 3D au cinéma. Arts Alliance Media (AAM) annonce la signature d’un accord commercial avec la chaîne de cinémas française Circuit George Raymond (CGR Cinémas). La société de services numériques permettra à quatre cents des salles de la chaîne de bénéficier d’une infrastructure numérisée comprenant des écrans, des projecteurs, ou encore des serveurs dédiés. L’initiative, qui est prévue pour commencer au début 2008, repose sur le modèle VPF (Virtual Print Free) mis en place par AAM, qui signifie que les distributeurs comme les propriétaires de salles prennent en charge les frais d’équipement.

Vers des standards communs

Aux Etats-Unis, près de quatre mille infrastructures ont été déployées grâce à ce système. Le réseau respectera les spécifications requises par le consortium DCI, qui regroupe depuis 2002 les plus grands studios hollywoodiens comme la 20th Century Fox, Buena Vista Group ou Metro-Goldwyn-Mayer. Des studios soucieux d’établir des standards pour permettre un développement harmonieux des systèmes numériques. Pour Gwendal Auffret, directeur de la division Southern Europe chez AAM, « ce partenariat devrait accélérer massivement la numérisation de l’industrie européenne du spectacle ».

Rendre le marché lucratif

En Europe, les initiatives ne sont en effet sont encore marginales. AAM, qui tient le haut du couvercle, a cependant signé en juin un accord de déploiement de sept milles salles numériques avec la Twentieth Century Fox et Universal Pictures International. Et depuis le mois d’octobre, la Paramount a également annoncé son soutien au fournisseur. L’accord devrait aussi ouvrir la voie au développement commercial du cinéma numérique par l’industrie du divertissement européenne, dans le but de rendre lucrative cette nouvelle manière d’envisager le septième art.
A ce sujet lire aussi :

 Volvo introduit la pub interactive dans la salle (12/10/2007)

L’Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas