Le clavier virtuel, interface privilégiée pour les montres intelligentes?

Par 17 mai 2013
montre intelligente

ZoomBoard permet aux utilisateurs de claviers tactiles présents sur de tous petits appareils, comme des montres intelligentes, de taper plus facilement.

Face à la multiplication du nombre d’appareils avec écrans tactiles, pianoter sur des écrans virtuels est devenu monnaie courante. Alors que de nombreuses critiques émergeaient en 2007 à la sortie de l’iPhone et de son écran tactile, ce sont maintenant tous nos appareils mobiles qui en sont équipés. Cependant, il reste globalement plus naturel de taper sur un ordinateur portable classique que sur écran tactile. Ces derniers, sur certains appareils, restent encore à perfectionner: certains sont lents ou manquent de précision, ce qui rend l’expérience du clavier frustrante et peu satisfaisante. En réponse à cela se sont développés deux types de solutions. Des extensions par clavier physique, comme ce qui est proposé pour l’iPad, ou des solutions logicielles afin de rendre le processus plus simple pour ses utilisateurs. Fleksy, par exemple, est un système de correction automatique qui permet à ses utilisateurs de taper même les yeux fermés. La complexité du problème redouble avec le développement des appareils de petite taille tels que les montres intelligentes. Développé à la Carnegie Mellon University, ZoomBoard est un prototype de software qui offre à son utilisateur une solution de clavier virtuel spécialement conçu pour les montres intelligentes..

Un clavier aux touches alternativement zoomables

Samsung a récemment annoncé la sortie prochaine d’une montre intelligente, et les rumeurs courent sur les intentions d’Apple de développer sa propre iWatch. Cet engouement pour les montres fait par ailleurs suite à la sortie des Google Glass. Bref, les technologies embarquées pourraient bientôt faire concurrence aux smartphones. A condition, bien sûr, que les interfaces de ces objets connectés les rendent aussi pratiques à utiliser que nos téléphones intelligents; c’est bien là l’ambition de Zoomboard, qui rend l’interaction avec la montre intelligente plus confortable. Zoomboard permet à son utilisateur de zoomer sur les caractères, le plus souvent lettres, qu’il souhaite entrer. Pour cela, il suffit de poser le doigt dans la région de la lettre que l’on souhaite taper. Celle-ci s’élargit alors et l’utilisateur a la possibilité de sélectionner la lettre agrandie de son choix. En ce qui concerne d’autres caractères ou actions, il suffit par exemple de toucher le clavier de droite à gauche pour effacer un caractère ou encore de gauche à droite pour faire un espace. La vitesse estimée pour taper est de 10 mots par minute, ce qui paraît peu pour l’instant.

Qui permet à ses utilisateurs de taper plus efficacement sur de petits appareils

Le premier objectif de ZoomBoard était de permettre à ses utilisateurs de taper facilement sur de tous petits appareils à écran tactile - iPod Nano, SmartWatch de Sony etc. Le deuxième objectif affiché était d’être imméditament familier à son utilisateur. Ainsi ZoomBoard est basé sur un clavier QWERTY ; les utilisateurs connaissent donc au préalable la disposition des lettres. Enfin, avoir un impact sur les heures d’entrainement nécessaires aux utilisateurs pour s’acclimater avec leur clavier et tenter de les minimiser. Les créateurs de ZoomBoard ont pour cela testé leur produit avec de nouveaux utilisateurs. Les résultats de l’expérience ont montré que ceux-ci ont immédiatement compris comment cela fonctionnait et sont parvenus à taper avec un entrainement minimum. Ces bons résultats laissent à penser que ZoomBoard pourrait aussi être étendu à d’autres applications comme pour les personnes ayant une vision réduite. De nombreuses fonctionnalités pourraient ainsi rapidement se voir ajoutées à ZoomBoard afin de booster son efficacité. Par exemple, il pourrait y être incorporé d’autres systèmes de langage, comme sur les autres claviers tactiles.

 

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas