Les claviers d'ordinateurs dans les hôpitaux sont de vrais nids à microbes

Par 13 avril 2005

Il n'est pas rare, au bureau, de retrouver des miettes coincées entre les touches de son clavier. Les ordinateurs mis à la disposition du personnel soignant et administratif n'échappent pas à...

Il n'est pas rare, au bureau, de retrouver des miettes coincées entre les touches de son clavier. Les ordinateurs mis à la disposition du personnel soignant et administratif n'échappent pas à cette règle. Sauf que ceux-là sont pires que tout.

Une récente étude publiée par le Dr Gary Noskin, expert en épidémiologie à l'hôpital Northwestern Memorial de Chicago explique ainsi que les claviers présents dans les hôpitaux sont de véritables nids à microbes et à superbactéries. Alors que les centres de soins sont nettoyés de fond en comble, et que chaque source d'infection est désinfectée de fond en comble, les claviers et leurs circuits présentent des difficultés.

Ils ne peuvent pas être nettoyés, et favorisent donc le développement des bactéries . C'est ainsi qu'un hôpital de Toronto a dû, il y a plusieurs années, se débarrasser de tous ses claviers pour endiguer une profusion d'entérocoques. A l'heure où le matériel informatique tient de plus en plus de place dans l'enceinhte des hôpitaux, quelles sont les préconisations du Dr Gary Noskin ? Se laver les mains après chaqsue utilisation, tout simplement.

Des solutions plus efficaces existent... La société Tactys commercialise par exemple des claviers tactiles en verre trempé. Lavables et utilisables avec des gants , les claviers de Tactys ont été mis au point en partenariat avec des infirmières hygiénistes de blocs opératoires et des responsables de CLIN (Centre de Lutte contre les Infections Nosocomiales).

Pour en savoir plus : www.tactys.com

(Atelier groupe BNP Paribas - 13/04/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas