Clickstar: faites-vous votre cinéma en même temps que les salles obscures

Par 16 octobre 2006
Mots-clés : Future of Retail

Regarder les films nouvellement sortis chez soi? Légalement bien sûr! C'est possible. L'acteur Morgan Freeman, Intel et la maison de production Revelation Entertainment...

Regarder les films nouvellement sortis chez soi ? Légalement bien sûr ! C'est possible. L'acteur Morgan Freeman, Intel et la maison de production Revelation Entertainment viennent de signer un partenariat pour concevoir Clickstar, une plate-forme de téléchargement de films indépendants assez particulière : les films seront disponibles presque en même temps que leur sortie au cinéma.
 
La plate-forme sera inaugurée le 1er décembre, jour de la sortie de la production indépendante de l'acteur américain, "10 Items or Less". Il faudra néanmoins attendre deux semaines avant de pouvoir le télécharger. Ce délai reste bien moins important que les mois imposés par les majors du cinéma américain. Et à terme, les fondateurs du site espèrent proposer le téléchargement le jour même de la sortie des productions au cinéma.
Clickstar permet de regarder les films qui viennent de sortir chez soi... mais on ne sait pas encore à quel prix !(cliquez pour agrandir)
La plate-forme devrait également accueillir une chaîne gratuite, "Jersey Docs", animée par Danny de Vito, qui proposera de nombreux documentaires. D'autres programmes gratuits sont également prévus, comme "Golden Age of Movies", commenté par le réalisateur Peter Bogdanovich.
 
L'initiative n'est pas inédite. Récemment, Steven Soderbergh avait proposé son film "Bubble" simultanément en salle, en DVD et sur le câble. Le site est cependant le seul à ce jour à prévoir une offre conséquente de long-métrages. Seule inconnue : leur prix, qui n'a pas encore été fixé.
 
L'industrie américaine cinématographique, il fallait s'y attendre, n'accueille pas favorablement le nouveau venu. Ainsi, John Fithian, président de la NATO (National Association of Theater Owners) redoute que la plate-forme ne "soit une mauvaise idée pour l'industrie et pour les consommateurs".
 
Le directeur général de Clickstar, James Ackerman, ne partage pas ce point de vue. Selon lui, "cela va augmenter la portée du film et l'efficacité du marketing. Je ne pense pas que nous aurons un fort impact sur la fréquentation du cinéma".
 
D'autant que Clickstar ne s'intéresse qu'aux productions indépendantes, souvent en manque de visibilité… et de salles. La possibilité de télécharger ces films, moyennant rémunération, devrait permettre à tous les cinéphiles, citadins pressés ou villageois, d'accéder à des long-métrages peu distribués.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 16/10/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas