Des clients amateurs de banque en ligne, mais pas pour payer

Par 26 juillet 2010 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

Les services bancaires sur Internet affichent un taux d'utilisation encourageant, indique Mintel. Mais restent encore souvent confinés à la consultation de comptes et de crédits, et pas encore au règlement.

Outre-Atlantique, sept internautes adultes sur dix utilisent désormais les services Internet proposés par leurs banques, rapporte Mintel. Et sur ceux restant, un peu moins de 10 % seulement explique avoir souscrit à un tel service sans l'avoir jamais utilisé. Parmi cette fourchette d'utilisateurs, c'est la génération des 25-44 ans qui y est la plus accoutumée. "Les institutions bancaires sont entreprenantes avec leurs clients", indique Susan Wolfe, l'une des analystes. Et pour cause, comme l'indique le rapport, il semblerait que 40 % des mails envoyés par leur institution financière et lus par les internautes font mention des services en ligne offerts. Reste que les usages qui en sont faits sont encore limités. D'après les résultats de l'enquête, plus de neuf personnes sur dix se rendent sur le site de leur banque pour vérifier la balance de leur compte. Et plus de 60 % pour effectuer des virements.
Neuf internautes sur dix surveillent son compte en ligne
Par ailleurs, trois individus interrogés sur dix ont déclaré utiliser ce site pour surveiller leur emprunt logement. Le paiement de factures, lui, reste le parent pauvre. Plus de 20 % des utilisateurs interrogés ont ainsi expliqué ne jamais en avoir payé sur Internet. D'où la nécessité pour les banques de trouver les moyens de mieux sensibiliser et fidéliser les consommateurs à leurs autres services. "Malgré leurs bons résultats, les institutions financières souhaitent augmenter l'utilisation de ces services", indique la responsable. Et d'ajouter "Ce qui n'est pas un hasard car les services en ligne créent des relations plus profondes entre les banques et les consommateurs". Le cabinet déclare ainsi que le paiement de factures en ligne proposées par les institutions financières pourrait s'améliorer.
Fournir des factures électroniques
D'après les chiffres de l'enquête, plus de quatre internautes sur dix n'utilisent pas cette option. Et préfèrent régler leurs notes via le site de leurs fournisseurs – électricité, gaz… "Si les banques parviennent à faire transférer les factures électroniques vers leurs plates-formes de service, elles pourraient potentiellement augmenter l'usage de leur site", précise Susan Wolfe. Et d'ajouter "Offrir un service de facturation direct à ses clients est une manière de s'assurer qu'ils se rendent sur la page web de l'établissement bancaire". Pour rappel, une récente étude de KPMG rappelait que les Américains utilisent de plus en plus leurs mobiles comme solution de paiement. Mais que des efforts doivent être faits par les banques quant à la sécurité des opérations.

Haut de page

1 Commentaire

Les banques en ligne ont vu leur part de marché doublée en en an et BNP Paribas avec la NET Agence va participer à cette embellie selon moi car les services de la NET Agence sont vraiment performants.

Soumis par Cyberbanque (non vérifié) - le 27 juillet 2010 à 00h03

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas