Les clones reproduisent les comportements humains sur les terrains de sport

Par 24 février 2009
Mots-clés : Future of Retail, Europe

Des robots apprennent le comportement spécifique d'un joueur humain sur ordinateur, avant de le reproduire en situation, sur un terrain de sport. Le but est d'aider à comprendre le fonctionnement de l'intelligence artificielle.

Les robots sont désormais capables d'imiter les forces et les faiblesses d'un individu dans un jeu. Des chercheurs de l'université Carlos III de Madrid ont programmé des clones comportementaux. L'action humaine d'un joueur spécifique est d'abord enregistrée par le biais d'un jeu vidéo, Robosoccer. "Le système observe les stimuli que l'individu reçoit de l'écran, et les actions qu'il met en place sur le clavier dans le but de marquer un but ou passer la balle" explique Ricardo Aler, l'un des chercheurs. Les informaticiens programment ensuite le robot, à partir des données recueillies sur les compétences et les lacunes du joueur. Une fois ce comportement appris, le robot le réutilise dans le cadre d'une véritable partie sur le terrain.
RoboCup, vivier d'innovations
Il réagit aux diverses situations qui s'offrent à lui, en fonction du comportement que le joueur humain a développé lors de la partie virtuelle initiale. L'équipe espagnole, à l'instar d'autres équipes de chercheurs, optimise son clone pour la RoboCup : un championnat international de football organisé dans le but de promouvoir le développement de l'intelligence artificielle et de la robotique. D'ici 2050, les participants veulent développer une équipe de robots totalement autonome et capable de battre la meilleure équipe de footballeurs humaine. "Comme ce qu'est parvenu à faire l'ordinateur Deep Blue, en battant Garry Kasparov aux échecs en 1997", rappelle Ricardo Aler.
Clonage comportemental
L'objectif du clonage comportemental est de construire des modèles de réactions pour un agent clone, ici le robot joueur de football. Plusieurs applications ont été tirées des études effectuées sur le sujet. Le projet Alvinn, par exemple, observe un automobiliste afin d'en reproduire le comportement de conduite. Un autre projet analyse l'attitude d'un pilote afin de contrôler un simulateur de vol. Dans le secteur des jeux vidéo, le clone comportemental ouvre de nouvelles perspectives, par le recours à de véritables qualités et défauts humains. Le prochain championnat international de football robotique se tiendra cet été à Graz, en Autriche.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas