Cloud Computing et CDN optimisent le trafic Internet

Par 07 août 2008
Mots-clés : Digital Working

A l'heure du haut débit, la gestion du trafic Web devient un défi pour les fournisseurs de services. Le cloud computing et les réseaux de diffusion de contenu leur permettent de faciliter le transit de leurs données.

Le trafic sur Internet se complexifie et se densifie. Selon une étude de l'IDATE sur l'évolution de l'architecture du Web, ces évolutions imposent de nouvelles contraintes aux fournisseurs de services. Selon eux, l'une des solutions est l'utilisation de plates-formes de cloud computing et de réseaux de diffusion de contenu pour gérer leur trafic. Les flux Web augmentent en effet de près de 60 % chaque année, notamment en raison du haut débit. S'y ajoutent l'usage de plus en plus répandu de technologies riches (vidéo HD, applications comme Flash), le développement du Web 2.0 ou la réutilisation croissante d'informations via des flux RSS ou des mashups. Comme l'explique à L'Atelier Vincent Bonneau, co-auteur de l'étude, "beaucoup de choses sont considérées comme acquises quant à la gestion du trafic sur Internet. Mais vu son évolution, la qualité de service et la maîtrise des coûts de bande passante restent des enjeux majeurs".
Qualité de service et maîtrise des coûts
Pour optimiser la disponibilité d'un site, les solutions fournies par des hébergeurs purs peuvent se révéler insuffisantes. Les géants du Web, les premiers à devoir gérer de gros volumes de données de plus en plus complexes, développent aujourd'hui leurs propres infrastructures, disposant ainsi de centres de données et de solutions logicielles qui leur donnent un avantage indéniable. Des plates-formes comme Amazon Web Services et App Engine (Google) permettent à leurs propriétaires de maîtriser leurs coûts et d'innover dans les services qu'elles proposent. Selon Vincent Bonneau, "l'enjeu étant technologique et financier, il n'est pas étonnant que tous les grands acteurs se positionnent sur ce secteur". Les plus petits acteurs ne peuvent pas s'offrir ces plates-formes de cloud computing mais utilisent leur puissance de calcul pour faciliter le transit de leurs données. Elles ont ainsi accès à de puissantes ressources sans avoir besoin de gérer les opérations sous-jacentes.
CDN: une croissance annuelle de 50 %
"Les sites Webs qui atteignent une taille intermédiaire utilisent de plus en plus cette  solution. Avec, à terme, le projet de développer leurs propres data-centers". L'autre solution de gestion du trafic la plus répandue pour ces acteurs consiste à faire appel aux services et aux technologies de réseaux de diffusion de contenu, lesquels permettent le transit dans de bonnes conditions de contenus riches pour lesquels des goulots d'étranglement interviendraient sinon. Le marché des Content Delivery Networks (CDN) et du P2P représentait déjà un milliard un milliard de dollars en 2007. On estime qu'il devrait atteindre plus de trois milliards de dollars d'ici 2010 - ce qui représente une croissance annuelle de plus de 50 %. "L'avenir du Web sera de faire tourner des bases de données toujours plus importantes. L''infrastructure est donc un élément clé pour la qualité mais également l'invention de nouveaux services".

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas