Le cloud computing ne convainc pas les internautes américains

Par 09 juillet 2013
Confiance

Aux Etats-Unis, la méconnaissance des systèmes d’informatiques en nuages aiguise la méfiance des internautes.

25% des internautes Américains ne savent pas ce qu’est le cloud computing, et 13% d’entre eux pensent que les compagnies qui fournissent de tels services ne sont pas dignes de confiance. Le rapport 2013 Security Survey réalisé par Harris Interactive et commissionné par Halon Security indique qu’une large part des internautes des Etats-Unis d’Amérique (76%, soit 1583 personnes dans le cadre de l’étude) demeure méfiante et émet de large réserves quant à la sécurité des fichiers informatiques archivés de cette manière. Ils sont encore plus nombreux, 79%, à affirmer qu’ils ne seront jamais à l’aise à l’idée de conserver des fichiers dans un système informatique dématérialisé, amenant ainsi les fournisseurs de service de cloud computing à essayer de réinstaurer de la confiance chez les utilisateurs.

Rassurer les internautes

Le sentiment de malaise vis-à-vis du cloud computing est multi-générationnel. 35% des plus de 55 ans et 39% des 18-34 ans affirment ressentir une perte de contrôle sur leurs fichiers. Plusieurs démarches pourraient alors aider les internautes américains (ou tout du moins 84% d’entre eux) à trouver un sentiment de sécurité. D’une part, mieux comprendre ce qu’est le cloud computing pourrait aider 41% d’entre eux. Il faudrait aussi que les entreprises fassent preuve de sécurité de leur système (54%) mais aussi d'une garantie émise depuis une compagnie dans laquelle les utilisateurs ont confiance (44%). D’autre part, enfin, 34% des répondants demandent à savoir où sont matériellement stockés les fichiers.

Une crainte pas seulement confinée au cloud computing

Les craintes des internautes américains se représentent selon un large panel d’appréhensions différentes. Parmi elles, on retrouve la peur de perdre un fichier (35%), la perte de contrôle de l’utilisateur sur le système du cloud (30%), la possibilité qu’un utilisateur tiers découvre un fichier sensible ou embarrassant ou encore  les virus informatiques (21%). Néanmoins la peur que l’on retrouve chez ces utilisateurs ne concerne pas uniquement l’informatique dématérialisée. En effet, l’étude de Halon Security met en lumière un sentiment de malaise plus généralisé vis-à-vis de l’informatique, et seulement 43% des internautes interrogés affirment être confiants ou très confiants lorsqu’ils reçoivent un courriel, tandis que les autres internautes s’avèrent suspicieux face aux spam et aux tentatives de hameçonnage.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas