Cloud, mobile et réseaux sociaux renforcent le secteur high-tech

Par 03 décembre 2010 Laisser un commentaire
mobile et cloud computing

En 2011, ces services vont connaître une croissance soutenue. Les PME en seront particulièrement friandes.

 

Dès l’année prochaine, le cloud computing, les technologies mobiles et les réseaux sociaux vont toucher un public beaucoup plus large qu’en 2010. Créant dans le même temps de nouvelles opportunités pour les professionnels. Telles sont les prévisions d’IDC, qui chiffre les dépenses mondiales liées au marché technologique à près de 1.6 billions de dollars en 2011, soit une augmentation de près de 6 % par rapport à 2010. La croissance des services hébergés dans les nuages sera cinq fois plus importante, "au-delà de 30 % d’une année sur l’autre", notent les analystes. Les PME vont en effet adopter de façon massive ces services avant la fin de l’année prochaine, selon IDC.

Les PC dépassés par les appareils mobiles

Qui précise qu’un tiers des entreprises de taille moyenne utilisera le cloud computing de façon régulière d’ici un an. Le "mobile computing" – au travers d’une pluralité d’appareils – va continuer à susciter l’engouement l’année prochaine. Les consultants prévoient que le nombre d’ordinateurs personnels (PC) arrivant sur le marché sera dépassé par celui des tablettes et autres appareils mobiles, dans moins de 18 mois – et sans retour possible. Près de 25 milliards d’applications mobiles seront téléchargées d’ici à 2011. A terme, cet écosystème sera beaucoup plus structuré, et constituera l’un des principaux canaux de diffusion de contenus numériques et des services aux consommateurs.

Une convergence des technologies innovantes

Enfin, le secteur des réseaux sociaux va continuer à s’étendre, avec une progression de près de 40 % par an entre 2010 et 2014. Point intéressant : ces trois secteurs seront amenés dès l’année prochaine à se rapprocher, pour se confondre en partie. "En 2011, ces technologies transformatives vont passer une étape cruciale, en devenant des technologies de masse, et non plus des technologies connues des simples ‘early adopters’", conclut Frank Gens, senior vice président chez IDC, auteur de l’étude.

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas