Le code s’apprend par tous les moyens

Par 06 août 2015
Excel et bracelet connecté pour maîtriser le code

Les start-up rivalisent d’imagination pour apprendre le code au plus grand nombre. D’Excel aux bracelets connectés, tous les moyens sont envisagés.

« Je ne sais pas pourquoi on fait tout un foin en France de la programmation à l’école. Cela devrait être obligatoire pour tout le monde depuis longtemps » expliquait il y a quelques semaines le mathématicien Cédric Villani à L’Atelier. Une vision partagée par plusieurs start-up du domaine qui s’attachent à rendre l’apprentissage du code informatique accessible, voire ludique.

Aux États-Unis, Blockspring utilise ainsi un vieil outil pour faciliter la programmation aux non-initiés : Excel. Les fondateurs ont eu l’idée d’exploiter ce logiciel déjà maîtrisé par bon nombre de salariés pour rassembler facilement et rapidement des données qui nécessitaient jusqu’alors l’intervention d’un programmeur. Le petit plugin de Blockspring permet ainsi à n’importe quel employé d’obtenir des données analytiques complexes sur la concurrence, les réseaux sociaux, les occurrences de produits sur le web, etc. Le tout directement dans une feuille de calcul Excel, sans avoir à magner de codes complexes.

De son côté, Jewelbots veut mettre les adolescentes à la programmation grâce à de petits bracelets colorés et connectés. Les jeunes utilisatrices codent ainsi leur bracelet via une application ou sur ordinateur pour qu’il clignote lorsqu’une amie est dans les parages par exemple. L’idée est de permettre aux adolescentes de créer elles-mêmes des interactions nouvelles grâce au code.

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas