Code-barre : la géolocalisation enrichit les scanners mobiles

Par 31 août 2010
Mots-clés : Smart city, Europe

L'application Barcoo permet aux consommateurs de scanner avec leur ordiphone les produits de grande distribution, de comparer les prix, mais aussi de se géolocaliser et de partager leur avis avec d'autres utilisateurs.

Pour convaincre le consommateur d'adopter massivement les solutions de codes-barres 1 ou 2D, l'une des possibilités est de combiner cette technologie à la géolocalisation, et d'y ajouter des fonctions collaboratives. C'est du moins l'avis des créateurs de Barcoo, une application mobile développée en Allemagne, et désormais disponible en France et en Grande-Bretagne. Barcoo s'installe gratuitement sur le smartphone de l'utilisateur, et permet à celui-ci de scanner - via la caméra embarquée sur son mobile - les produits de grande consommation. Le système permet de lire des codes linéaires classiques - présents sur n'importe quel produit - ou des QR codes. "L'application donne des informations sur l'objet scanné, propose un comparateur de prix qui utilise la géolocalisation, et intègre également les commentaires laissés par les utilisateurs", note Vincent Hermann, président de Nexence, contacté par L'Atelier.
Les utilisateurs peuvent laisser des commentaires sur un produit
"Les grandes tendances du marketing mobile sont ainsi rassemblées", ajoute le spécialiste. Les utilisateurs peuvent également se "checker" comme ils le feraient sur Foursquare, au moment où ils scannent le produit. L'idée est de permettre aux mobinautes de partager leur sentiment sur tout type d'objet possédant un code-barre, via une fonction, baptisée "Scan Hero". Cette dernière propose aux utilisateurs de commenter en quelques mots l'objet commercial qu'ils viennent de scanner. "Cela peut constituer un problème pour les marques", avertit le spécialiste. "N'importe qui peut dire n'importe quoi sur n'importe quel produit, où qu'il se trouve, et tous les autres utilisateurs verront immédiatement ces commentaires lorsqu'ils se connecteront à leur tour", souligne-t-il.
Un danger pour les marques ?
Aussi est-il essentiel pour les marques, selon le responsable, de réagir aux plaintes des  consommateurs mécontents. Seul problème : Barcoo donne en priorité la parole au grand public, et ne permet pas aisément d'engager une conversation comme peuvent le faire des community managers sur les sites de micro-blogging, par exemple. "Le principal risque, c'est que les utilisateurs manifestent principalement leur mécontentement, et non leur approbation, au moment où une marque lance une nouvelle gamme de produits", explique à L'Atelier le spécialiste. L'application est disponible pour les iPhones et les appareils fonctionnant sous Android.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas