Avec le code à barres 2D, affranchir c'est communiquer

Par 26 novembre 2008
Mots-clés : Smart city

Nexence propose aux entreprises qui correspondent par voie postale avec leurs clients de rendre les enveloppes compatibles avec le marketing interactif. Pour cela, le prestataire dote les timbres postes d'un data matrix.

Des codes-barres 2D placés sur des panneaux publicitaires permettent déjà d'obtenir plus d'informations sur un produit en accédant au site web de l'entreprise depuis son téléphone portable. Il suffit de lire ou de photographier le code. Nexence les place pour sa part sur des timbres poste. L'éditeur de solutions de marketing mobile commercialise auprès des entreprises un timbre 2D qui se colle sur les enveloppes traditionnelles. En plus de ses fonctions d'affranchissement, le dispositif embarque un QR code. Les clients peuvent alors lire celui-ci avec tout téléphone compatible. Ce, afin de se rendre directement sur le site de la société, mais aussi pour commander un catalogue, faire une demande d'échantillons ou participer à un jeu-concours.
Un timbre 2D à créer et composer soi-même
"Notre but est de proposer à nos clients de véhiculer un message supplémentaire lors d'opérations ciblées comme l'envoi de cartes de vœux", explique Vincent Herman, dirigeant de Nexence, à L'Atelier. Et d'ajouter : "Le mailing papier n'est pas mort, mais il correspond maintenant à des opérations ciblées". La fonction rattachée au code-barre est définie en amont par les entreprises qui souhaitent l'adopter. Celles-ci conçoivent également le design du code-barre qui compose le timbre. Nexence en réalise ensuite l'impression avec La Poste, qui édite les timbres. Chaque timbre personnalisé coûte environ 90 cents d'euro. Ils sont proposés sous forme de packs d'une valeur de 1 500 à 5 000 euros.
Faciliter le retour de l'expérience client
Est également compris le site mobile dédié sur lequel seront renvoyés les clients. Les dispositifs fonctionnent sans activation du code chez l'opérateur téléphonique. "Le marché des agences et des annonceurs souhaite des solutions indépendantes et ouvertes à l'international", souligne Vincent Herman. Pour mémoire, le fournisseur de solutions de communication sur mobile avait lancé au début de l'année une plate-forme de gestion des opérations de tag marketing. Le but étant de connaître le succès d'une opération de code-barres 2D, et de savoir si celle-ci a fonctionné sans connaître de soucis techniques.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas