Le code PIN se compose aussi bien avec des sons et des vibrations

Par 29 décembre 2011
Mots-clés : Smart city, Asie, EMEA
phone lock

Phone Lock permet de rentrer son code grâce à l'utilisation d'une roue virtuelle, émettant des signaux vibratoires ou sonores. De quoi écrire son identifiant sans même avoir à regarder son écran.

Rentrer son code PIN sur son smartphone ou sur un distributeur de billet pourrait bientôt ne plus nécessiter de contact visuel avec l'écran. Des chercheurs  du Korean Advanced Institue of Science and Technology à Daejeon (Corée du Sud) et du Madeira Interactive Technologies Institute (Portugal) ont mis au point un système d'authentification fonctionnant par vibrations et sons. Baptisé Phone Lock, il se présente sous la forme d'une roue virtuelle, décomposée en dix parties et d'un rond central. Chacune des dix zones correspond à un chiffre de 0 à 9. Lorsque l'utilisateur passe son doigt sur l'une d'entre elles, un son (un nombre énoncé en anglais) est émis ou une vibration (une répétition d'un, deux ou trois tremblements de durée différentes (40, 80 et 160 ms).

Une roue virtuelle paramétrable

Chaque combinaison de vibrations est associée à un chiffre prédéfini, un tremblement de 40 ms représentant le 1 jusqu'à trois tremblements de 160 ms pour le 9, le 0 étant l'absence de vibration. Une fois la bonne zone identifiée, il suffit à l'utilisateur de déplacer sa pression sur le rond central et de relâcher la pression pour valider le nombre, et ainsi de suite. Si la succession des chiffres 0 à 9 sur la roue est tout le temps identique, le départ de celle-ci peut-être modifiée dans les options du logiciel pour chaque élément du code PIN à rentrer. Ainsi le 0 peut se trouver au nord de la roue pour le premier chiffre, puis à l'est pour le deuxième, par exemple. L'intérêt de cette application est de pouvoir permettre des authentifications plus sécurisées. Le regard indiscret d'un passant sur l'écran de contrôle du distributeur ou du téléphone sera insuffisant pour deviner le code. Il devrait même être possible, à terme, pour des utilisateurs expérimentés, d'effectuer ces opérations directement depuis leur poche.

Une technologie relativement simple à adopter

Une gageure alors que le mobile banking tend à se développer ou pour partager l'utilisation de terminaux mobiles en entreprise. Selon les tests des scientifiques, le système serait plutôt simple à adopter et le temps d'insertion du code PIN ne serait pas trop long (douze secondes pour la version sonore, une vingtaine pour celle avec vibrations sur un panel de vingt utilisateurs témoins). Le taux d'erreur serait également réduit (respectivement 4,7% et 6,6%). Si le Phone Lock sonore serait directement utilisable sur les smartphones actuelles, en revanche, celle avec vibration nécessite pour l'heure l'ajout d'un boîtier spécifique à l'arrière de l'appareil. Mais les chercheurs estiment que dans quelques temps, il sera possible de calibrer correctement les vibrations directement à partir de l'oscillateur du téléphone.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas