La cohérence dans l’innovation passera par une plateforme collaborative

Par 24 octobre 2013
innovation

A l’heure du choc de simplification, une plateforme va réunir quatre réseaux dédiés à l’innovation sur une plateforme collaborative chargée de diffuser les bonnes pratiques.

Dans la dynamique des rapports Beylat-Tambourin et“un principe et sept ambitions pour l’innovation” dirigé par Anne Lauvergeon, la BPI, qui réunissaient hier CapinTech, le Club des Pôles Mondiaux, France Clusters et RETIS, a lancé le plan de transformation Nova. Celui-ci a pour but la création d’une plateforme collaborative réunissant différents réseaux dédiés à l’innovation. Et ce, afin de mettre en oeuvre quatre plans d’action : simplifier et faire évoluer la gamme de financement de l’innovation, permettre une meilleure prise en compte de l’innovation non technologique, renforcer l’accompagnement des entreprises ainsi que les dispositifs de d’amorçage “Plus encore que de rassembler les différents types d’acteurs de l’innovation, cette plateforme doit afficher de la cohérence mais surtout offrir de la consistence et de la complétude” a déclaré Laurent Kott, membre du conseil d’aministration de CapinTech. Selon lui, la diversité est un point fort et l’innovation un processus Darwinien. Il convient donc d’agréger des acteurs disparates.

Diffuser l’innovation en évitant les doublons pour un meilleur accompagnement

Constituer un écosystème favorable à l’innovation, voilà le leitmotiv de cette initiative. La plateforme a donc vocation a valoriser l’accompagnement, à mettre à la vue de tous l’innovation ou encore à diffuser les facteurs clés de succès de façon sectorielle. “Fédérer toute sorte d’acteurs autour de l’innovation” est l’ambition déclarée de Jean-Luc Ansel, président de France Clusters. Il rappelle “qu’avant d’afficher l’ambition de créer des champions mondiaux, il faut lever les réticences des différents acteurs liés au processus d’innovation”. La collaboration vise en effet à supprimer les doublons et à travers des discussions, des processus de partenariats à adopter une vision commune malgré les rôles différents des acteurs. L’initiative prendra donc son sens en agrégeant les métiers et les moyens pour booster l’émergence des champions. Cette vision est corroborée par Anne Lauvergeon qui préconise lors de l’événement “d’arrêter la dispersion des priorités et le zapping (des personnes)”.

Valoriser l’expérimentation dans les territoires

La plateforme aura également pour objectif de faire connaitre et progresser le maillage sur le territoire indispensable à la création de valeur. “La collaboration a un effet de levier démultiplicateur”, poursuit Laurent Kott. Apporter une vision de terrain constitue en effet un autre but de l’initiative qui ambitionne de faire participer les collectivités locales et ainsi de développer la connaissance des territoires. Enfin, faire connaitre les exemples qui marchent à l’instar de l’initiative Paris Region Lab semble primordial. C’est ici la valorisation de l’expérimentation qui est soulignée. L’innovation et son accélération ne peuvent être entendues sans prise de risque. La plateforme aura donc vocation à faire passer l’expérimentation dans le processus public de l’innovation et ainsi à influencer les politiques publiques en la matière grâce au “faire savoir” promis par ce dispositif.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas