La Colombie loge les services bancaires dans une carte SIM

Par 29 novembre 2007

Les propriétaires colombiens de mobiles peuvent désormais réaliser plusieurs opérations bancaires depuis leur portable grâce à une application intégrée à la carte à puce qui stocke les données spécifiques à l'abonné.

(cliquez pour agrandir)Le mobile est une banque. Après le Kenya et l'Ouganda, c'est au tour de la Colombie d'accéder à de multiples services bancaires depuis leur téléphone portable. Ce, grâce à une application logicielle sécurisée placée au sein de la carte SIM de l'appareil. L'initiative, menée par l'ensemble des opérateurs colombiens, le réseau bancaire Redeban Multicolor et le spécialiste de la sécurité numérique Gemalto, permet aux propriétaires d'un mobile et de l'application dédiée d'effectuer plusieurs opérations bancaires courantes. Il leur est ainsi possible de réaliser des transactions sécurisées, de consulter leur compte ou de régler leurs factures. Le tout 24 heures sur 24.
Des informations cryptées pour plus de sécurité
"Les utilisateurs gagnent en confort et en mobilité, puisque les services bancaires sont accessibles partout, à tout moment, en toute sécurité", note à ce sujet Rodrigo Sema, vice-président de la division Télécommunications chez Gemalto. Pour fonctionner, le système requiert également l'utilisation d'un serveur embarquant un logiciel capable d'interpréter les informations échangées entre les banques et la carte. Des informations cryptées sur le support SIM puis décryptées par la banque pour assurer une plus grande sécurité.
Des bénéfices en vue pour les opérateurs
Plus de vingt millions de personnes peuvent déjà profiter de cette gamme de services. Et selon les acteurs du projet, plus d'un demi-million d'opérations ont été effectuées depuis son lancement il y a quelques semaines. Un résultat qui correspond environ à six requêtes réalisées par client actif chaque mois. Pour les opérateurs, l'opération devrait également porter ses fruits. Notamment en leur permettant "d'augmenter leur chiffre d'affaires lié aux données ainsi que le revenu moyen mensuel par abonné", ajoute Rodrigo Sema.

L'Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas