Le Colorado lance un fonds pour soutenir la technologie locale

Par 15 mars 2013
Welcome to Colorado

Dans un souci de développer l'économie locale et un lieu pour l'industrie de l'innovation, le Colorado a lancé un fonds de capital à risques (VC). Les entreprises établies dans l'État recevront un support financier afin de créer une communauté d'entrepreneurs.

 

Le gouvernement local s'est affirmé comme partenaire effectif du soutien de la croissance de l'entrepreneuriat dans les start-up régionales ou dans d'autres domaines économiques, avec des projets concrets à San Francisco et à Las Vegas. Le Colorado va rejoindre le club grâce à l'action du gouverneur de l'État, John Hickenlooper, qui a annoncé le lancement d'un fonds de VC de 150 millions de dollars en partenariat avec les CEO locaux et les entreprises technologiques.L'objectif de ce partenariat est de finaliser ce fonds à l'été, comme un consortium de CEO du secteur technologique, chacun apportant environ 10 millions au projet. Les investissements seront réalisés dans des start-up au début, ou dans un stade plus avancé, de leur vie et dans les entreprises locales liées à l'industrie technologique.

Le gouverneur Hickenlooper : « Nous n'avons pas besoin de plus de brevets, nous avons besoin de plus d'entrepreneurs. »

L'annonce a été faite à la conférence d'hiver de Venture Capital in the Rockies, à Beaver Creek, Colorado, qui a eu lieu du 5 au 7 mars 2013 et a mis en avant les entreprises régionales. Le fonds vise en particulier la croissance de l'entrepreneuriat local, dans l'État, en apportant un soutien financier aux nouvelles entreprises d'excellence. L'approche met l'accent sur les individus apportant de nouvelles idées plutôt que sur les innovations elles-mêmes. Lui-même créateur de société, Hickenlooper faisait remarquer, à propos du projet : « Nous n'avons pas besoin de plus de brevets, nous avons besoin de plus d'entrepreneurs. » Récemment arrivé en politique, Hickenlooper a commencé sa carrière comme stimulateur de l'économie locale en ouvrant une taverne dans les années 1980.

Nombreux sont les états qui ont créé des fonds de VC pour soutenir la croissance locale de la technologie et de la science

Comme le rapporte TechCrunch, d'autres fonds de capital risque gérés par l'État existent ailleurs. Le Maryland  a un fonds en capital pour le lancement et l'étape de démarrage et l'État octroie des allocations annuelles pour investir dans des entreprises de technologies et des sciences de la vie. Le Early Stage Venture Capital Fund du Vermont a démarré avec un capital de 5 millions de dollars en partenariat avec la Vermont Economic Development Authority. Et le Sénat de Géorgie a approuvé, en mars 2013, un fonds de VC local pour la bioscience et la technologie, chapeauté par un membre du conseil désigné par le gouverneur, qui ambitionne de lever 100 millions de dollars dans les cinq prochaines années.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas