La commande vocale plaît aux Américains... mais seulement en privé

Par 07 juin 2016
assistant personnel

En mobilité, l'assistant virtuel peut apporter de véritable bénéfice à son utilisateur. Les Américains le savent, même si l'usage dans le cadre professionnel se fait attendre.

Les applications de commande vocale ont la cote auprès des Américains. Selon une étude de Creative Strategies, cabinet de recherches en marketing basé dans la Silicon Valley, effectuée sur un échantillon représentatif de 500 Américains, seuls 2% des sondés propriétaires d’un iphone n’ont jamais utilisé Siri, l’assistant virtuel d’Apple, et 4% des utilisateurs Android ne se sont jamais servis d’Ok Google, rival de Siri.

En revanche, les Américains préfèrent utiliser la commande vocale dans un cadre privé : 51% des sondés affirment l’utiliser en voiture, 39% à leur domicile, et seulement 6% en public. Un cinquième des sondés affirment en outre ne pas utiliser la commande vocale par gène à l’égard des personnes environnantes. Cette barrière psychologique va-t-elle s’atténuer avec le temps ou constituera-t-elle un frein au développement de la commande vocale ?  

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas