Commerce en ligne : forte augmentation des sites et essor du C to C

Par 25 janvier 2006

Après l'Acsel, la Fevad (Fédération des entreprises de vente à distance) publie ses chiffres sur le e-commerce 2005, les 30 sites du panel Fevad/ICE ont enregistré une hausse de 40 % de leur...

Après l'Acsel , la Fevad (Fédération des entreprises de vente à distance) publie ses chiffres sur le e-commerce 2005, les 30 sites du panel Fevad/ICE ont enregistré une hausse de 40 % de leur chiffre d'affaires pour atteindre 4 milliards d'euros. Ce résultat correspond à un rythme de 100 000 commandes par jour.

Parmi les sites marchands, ce sont les sites de tourisme qui font état de la plus grande progression avec une hausse de 45 % sur un an. Cette excellente santé est due à la vente de billets par Internet mais également à la vente de services comme la location de voiture.

En joignant les résultats observés sur le panel Fevad/ICE et les chiffres obtenus en interrogeant les principales plateformes de paiement, la Fevad estime à 8,7 milliards d'euros le chiffre d'affaire total des ventes sur Internet soit une progression globale de 53 %.

Selon la Fevad, le nombre de sites de e-commerce a beaucoup augmenté en 2005 . En un an, il est passé de 7500 à 10 900. 56 % de ces sites réalisent moins de dix transactions par mois. Moins de 1 d'entre eux en réalisent plus de 10 000. "Ce phénomène témoigne de la diffusion du e-commerce qui touche aujourd'hui des sites de toutes tailles et des entreprises dont l'activité principale n'est pas liée à Internet", commente la Fevad.

Un phénomène très important est l'essor de la vente entre particuliers sur les sites comme eBay ou Priceminister. "Aux Etats-Unis, on estime qu'environ 700 000 personnes vivent ou ont un revenu additionnel régulier grâce au C2C", déclare François Momboisse, président de la Fevad.

Ebay est le site qui a été le plus fréquenté au quatrième trimestre 2005 selon Médiamétrie. Priceminister arrive en sixième position. La condamnation , la semaine dernière, d'un internaute qui vendait sur eBay, à une amende pose un nouveau problème. Quand le vendeur devient-il commerçant à part entière ? Etre commerçant implique en effet des obligations comptables et fiscales qui n'existent pas dans la vente occasionnelle.
(Atelier groupe BNP Paribas - 25/01/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas