"L'e-commerce en Russie est dans une phase de croissance accélérée"

Par 30 septembre 2009
Mots-clés : Smart city, Europe

Offres spéciales, ouverture aux commentaires... Autant de stratégies qui encouragent les Russes à aller acheter sur le Net. Ce, dans un contexte économique qui les pousse à chercher prix bas et avis de consommateurs.

L'Atelier : L'e-commerce connaît un important engouement en Russie : en 2009, les ventes en ligne de MVidéo ont augmenté de 80%. Comment l'expliquez-vous ?
Maxime Zakhir : L'e-commerce en Russie est dans une phase de croissance accélérée. C'est ce que les pays occidentaux ont connu il y a quelques années. Le commerce électronique apporte des avantages et un confort supplémentaire : vitesse d'achat, accessibilité immédiate de l'information sur le produit, possibilité de choisir le service et de comparer les avis des autres, etc. De plus, à Moscou, comme dans toutes les grandes villes, les rues sont très bouchées dans la semaine. Il est donc moins pratique et agréable de se déplacer pour faire des achats. La crise a aussi changé le comportement des clients. Ils sont plus soucieux des prix. Ils savent que c'est sur Internet qu'ils peuvent trouver les meilleures offres. Le volume des ventes a augmenté en conséquence.
Maintenant que les clients sont là, quelles stratégies marketing sont utilisées pour les fidéliser ?
Via l'achat de mots-clés sur les moteurs de recherche, de publicité directe, de génération de liens, de programmes partenaires... En ce qui nous concerne, nous ne négligeons pas non plus des méthodes plus modernes comme le marketing sur les médias sociaux. Nous proposons aussi tout un système d'avantages réservés au web : offres spéciales, nouveautés, réductions de prix, multiplication de bonus... Je crois qu'il est important de donner la parole aux clients, en leur donnant la possibilité de voter et de laisser des commentaires sur les articles. Il faut savoir néanmoins qu'il existe encore une différence psychologique entre les Européens et les Russes. En Europe, quand j'ai fait un achat et que je l'ai testé, je reviens sur le site quelque temps après pour dire ce que je pense du produit. En Russie cette attitude est seulement en train de se former. Autre chose : nous travaillons sur les services personnalisés, comme par exemple un système de suivi de livraison. Enfin, nous visons surtout les jeunes, car dans cinq ans c'est eux qui auront le maximum de pouvoir d'achat.
Est-ce que le fait de devoir payer en ligne effraie encore les clients?
Dans les grandes villes, où se trouvent la plupart de nos consommateurs, la pénétration de la carte bancaire est très importante. Les clients ont de toute façon trois moyens de payer leurs achats : en liquide à la livraison, par carte bleu ou par virement bancaire. Pour motiver les gens à acheter, nous faisons une campagne de promotion qui leur fait bénéficier d'une réduction de 5 % s’ils payent par carte bleue. C'est une somme importante pour certains produits électroniques. La question que les gens se posent surtout, c'est celle de la confiance. Ils sont inquiets de payer sans avoir vu le produit et veulent être assurés d'être remboursés en cas de problème. Mais si la première expérience a été positive, le payement en ligne ne pose ensuite pas de souci.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas