La Commission européenne prend le parti de l'open source

Par 16 janvier 2007
Mots-clés : Amérique du Nord, Europe

La Commission européenne vient de rendre public son rapport sur l'open source et les logiciels libres. Intitulé "L'impact économique des logiciels open source sur l'innovation et la...

La Commission européenne vient de rendre public son rapport sur l'open source et les logiciels libres. Intitulé "L'impact économique des logiciels open source sur l'innovation et la compétitivité du secteur des technologies de l'information et de la communication dans l'Union Européenne", ce rapport établit un constat clair: le monde de l'open source peut avoir un impact positif sur la compétitivité de l'Europe.
 
Bruxelles englobe dans le terme "open source" tous les logiciels libres mais aussi ceux qui ont ouvert une partie de leurs codes. La Commission a donc choisi d'utiliser le terme de FLOSS (Free/Libre Open Source Software).
 
Ce rapport explique que, sur le long terme, choisir les logiciels libres permet aux entreprises comme aux administrations de réaliser des économies. Néanmoins, pour parvenir à migrer d'un système propriétaire vers l'open source, il faut prévoir un investissement important à court terme et disposer de fonds conséquents. Ainsi, le rapport préconise une augmentation massive des investissements européens pour permettre le développement de ce type de logiciels. Actuellement, l'Union Européenne y consacre un budget de 22 milliards d'euros, contre 36 milliards pour les Etats-Unis.
 
La rapport explique ainsi qu'une augmentation de 20 à 40% de ces investissements permettrait d'engendrer "une hausse de 0,1% par an du PIB de l'Union Européenne".
 
En France, les ministères de la Culture et de l'Equipement ont déjà fait le choix de l'open source en basculant vers la suite libre OpenOffice. De son côté, le ministère de l'Agriculture devrait bientôt faire de même. Et l'Assemblée Nationale devrait installer des logiciels libres sur ses ordinateurs dès juin prochain.
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 16/01/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas