La Commission lance un nouveau réseau communautaire d’incubateurs spatiaux

Par 17 juillet 2002
Mots-clés : Smart city, Europe

La Commission européenne, voulant encourager le transfert de recherches et technologies spatiales entre PME et secteur spatial, lance aujourd’hui une nouvelle initiative. Le premier réseau ...

La Commission européenne, voulant encourager le transfert de recherches et technologies spatiales entre PME et secteur spatial, lance aujourd’hui une nouvelle initiative. Le premier réseau d’incubateurs spatiaux d’Europe, Esinet, sera présenté lors d’une manifestation spéciale organisée à Bruxelles, aux représentants de l’Agence spatiale européenne (ESA), de la Commission et des médias. Prévue dans l’accord UE-ESA, cette initiative constituera une plate-forme concrète pour le transfert de savoir-faire et de technologies entre entreprises et secteurs d’activité. A ce jour, l’industrie spatiale européenne emploie directement plus de 30 000 personnes et génère des emplois dans de nombreux secteurs connexes. Elle réalise un chiffre d’affaires annuel de 5,5 milliards d’euros. La Commission souhaite encourager le rôle de pilotage du secteur essentiel des PME. Ces dernières sont en effet dans une position unique pour convertir des idées de recherche innovantes en nouveaux produits commerciaux. Les petites entreprises sont également une source de découvertes et d’applications nouvelles dans des domaines comme les transports, l’industrie, les télécommunications et la santé. Toutefois, selon la Commission, le nombre de PME innovatrices dans le secteur spatial est relativement peu élevé par rapport à d’autres secteurs et les transferts de technologies sont limités. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 17/07/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas