Les communautés d'opinions ne se bornent pas aux limites d'un site

Par 03 mars 2009 2 commentaires
Mots-clés : Smart city

Kutano lance une application qui s'installe à côté du navigateur et permet de laisser des commentaires sur un site en dehors de celui-ci. Les contenus ne peuvent être lus et gérés que par les membres de ce méta-forum.

L'étude US Media Myths & Reality rappelait que les internautes échangent entre eux sur tous les sites. Selon Kutano, il reste cependant difficile de s'exprimer en toute liberté sur ces poches de socialisation. Il lance une application qui s'ajoute au navigateur et qui permet de laisser des commentaires sur un site en dehors de celui-ci. Le but est de créer un forum transversal, permettant d'accéder à un espace d'opinion dès son arrivée sur un site. Quand un des membres du réseau arrive sur une page, il voit immédiatement l'ensemble des commentaires qui ont été laissés par sa communauté. Et peut se faire une idée ou ajouter le sien. Ce, en toute liberté, puisque les propos rédigés ne sont régulés que par les internautes eux-mêmes. "Les forums, communautés et autres blogs sont toujours contrôlés par le site ou par des intérêts professionnels. Ce qui empêche une discussion d'être entièrement ouverte", explique Kevin Ishiguro, PDG de Kutano. 
Echanger sur tous sites
Les membres sont ainsi seuls responsables des contenus laissés. Ceux-ci sont notés. Les contributeurs les plus actifs sont aussi distingués. En plus du simple commentaire, les internautes peuvent aussi échanger entre eux. "Kutano met la discussion sur un nouveau niveau", souligne Chris Shipley, producteur exécutif du salon DEMO. "L'outil va au-delà de la recommandation à un ami, en donnant accès à une communauté entière d'opinion". Les discussions et commentaires antérieurs sont listés de manière chronologique. Une barre de couleur précède chaque propos. Celle-ci est plus ou moins remplie en fonction de la pertinence et de la contemporanéité d'une discussion par rapport à la page consultée. Il est ainsi possible d'accéder aux échanges initiés à partir d'une autre page d'un site.
Un accès refusé aux pages sécurisées
A noter : le service ne fonctionne pas sur les pages sécurisées qui hébergent des informations personnelles : page de gestion de ses finances, compte email... L'application est accessible gratuitement au téléchargement. L'internaute doit ensuite se logger pour accéder aux commentaires. Elle est pour le moment compatible avec Internet Explorer et Firefox. Des versions Mac et Linux sont attendus pour le deuxième trimestre. L'idée de favoriser l'interaction avec les internautes présents sur une même page n'est pas nouvelle. Weblin propose ainsi aux individus d'être représentés par des avatars affichés sur la barre d'outils et capables de communiquer entre eux. Mais le but ici est plutôt de recréer un réseau social que d'évaluer un produit ou un site.

Haut de page

2 Commentaires

Est-ce que des systèmes comme Diigo ne sont pas déjà l'équivalent?

Soumis par Philippe Lestang (non vérifié) - le 03 mars 2009 à 11h18

Des outils comme WoozTalk (http://www.wooztalk.com) proposent également ce principe de communauté autour de chaque site

Soumis par René (non vérifié) - le 04 mars 2009 à 09h22

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas