La communication collaborative est au cœur de l'efficacité

Par 16 octobre 2007
Mots-clés : Smart city

Les systèmes de communication collaboratifs auraient une importance prépondérante pour la productivité des entreprises. D'où la nécessité d'unifier l'ensemble du dispositif.

L'absence de systèmes de communication collaboratifs efficaces et accessibles à distance pèserait très lourdement sur la productivité des entreprises, avance un rapport du centre de recherche canadien Insignia. Chaque mois, c'est l'équivalent d'un jour de travail plein par employé qu'une entreprise de mille personnes perdrait à cause d'une inadaptation de son dispositif de communication collaboratif. Réalisée pour le compte de l'allemand Siemens, cette étude souligne également que ces problématiques de communication ont un impact important sur le workflow ainsi que sur les conditions de travail des individus. Ce document se base sur une enquête menée auprès de cinq cents professionnels nord-américains et européens, utilisateurs d'outils de communications divers.
 
Une perte de temps et d'argent
 
Ainsi, plus d'un sondé sur dix ayant participé à l'étude estimerait à cinq heures hebdomadaires son temps d'attente pour l'obtention d'informations nécessaires à l'accomplissement de ses tâches. Traduit en termes financiers, ce temps d'attente constituerait une perte d'environ 9 millions de dollars annuels pour une entreprise de mille personnes, ce, sur la base d'un salaire horaire toutefois relativement élevé de 37 dollars. Un temps d'attente dont les conséquences sur les activités "au contact du client" sont d'autant plus négatives qu'elles influent sur les ventes, le service fourni, et par extension sur le revenu de l'entreprise. "Bien plus que les importantes conséquences financières soulignées par cette étude, il y a un véritable coût en termes de satisfaction client", souligne Jim Burton, responsable du cabinet UC Strategies.           
 
La nécessaire unification des dispositifs de communication
 
Les entretiens réalisés ont également permis de pointer une baisse de la productivité liée aux communications hors site. Au total, ces communications impliqueraient des pertes équivalent à huit heures de travail par mois et par personne. Un résultat qui s'explique par le fait que les employés en déplacement ne disposent plus des outils qu'ils utilisent sur leur lieu de travail principal. Un phénomène de cause à effet démultiplié par la mobilité toujours plus grande des professionnels, souligne également l'étude. Pour Jim Burton, seule la mise en place d'une plate-forme de communication unifiée peut pallier ces inadaptations très coûteuses pour les entreprises.
 

L’Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas