Communication : la guerre en Irak restera liée aux mobiles et au courrier électronique

Par 18 mars 2005

Plus de 95 % des militaires américains affectés en Irak utilisent le courrier électronique pour correspondre avec leur famille. Les deux tiers d'entre eux disent se connecter à leur boîte aux lettres au moins trois fois par semaine...

Plus de 95 % des militaires américains affectés en Irak utilisent le courrier électronique pour correspondre avec leur famille. Les deux tiers d'entre eux disent se connecter à leur boîte aux lettres au moins trois fois par semaine. Tous ou presque sont équipés de téléphones portables assurant la liaison avec leurs proches par-delà les continents.
Plus que toute autre auparavant, cette guerre en Irak restera dans l'Histoire comme ayant inauguré une nouvelle ère des moyens de communication au sein des conflits. Aucun autre conflit n'aura profité d'un réseau de communications aussi étendu que l'actuelle guerre d'Irak. Durant les conflits de la guerre du Viêt-Nam, le peuple américain avait découvert les conditions de vie de ses soldats sur son poste de télévision.
Cette fois-ci, les familles l'apprennent par mobile ou courrier électronique interposé. Les usages se sont tellement imposés que certains réfléchissent au réel bien fondé des communications sur le moral des troupes et sur l'état psychologique des familles de soldats. Interrogé par le New York Times cette semaine, le docteur en psychologie Bruce Bell (spécialisé dans l'aide aux familles) explique que les proches des soldats se construisent un quotidien dans lequel le téléphone portable devient le centre de l'attention.
Que se passe-t-il alors, si pour une raison ou pour une autre, le membre de la famille parti au front ne peut les contacter pendant plusieurs jours, simplement parce qu'il n'y a plus de réseau ? Les psychologues soulignent que les modes de communication actuels sont dangereux pour l'équilibre psychique des familles, capables de s'inquiéter quand justement le lien se rompt.
Plusieurs observations ont montré, depuis le 19 ème siècle, que le moral des troupes remontait lorsque les soldats obtenaient des nouvelles de leur famille. Le New York Times revient ainsi sur la création de la carte postale, en 1812, fournie par l'armée et envoyée aux familles. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, l'armée américaine avait mis en place le projet V-mail : les lettres aux soldats étaient photographiés, puis reproduites et envoyés à leurs destinataires. Ceux-ci perdaient alors la confidentialité de leur correspondance.
Aujourd'hui, les communications sont libres. A un détail près : pour ne pas créer de panique, le commandement américain n'autorise plus les troupes à communiquer à leurs familles la survenue d'accidents ayant blessé l'un des leurs...

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas