Communication : le numérique encore en cours d'assimilation

Par 06 octobre 2011
Mots-clés : Future of Retail, Europe
com

L'arrivée des outils 2.0 a eu un impact conséquent sur la fonction communication au sein et à l'extérieur de l'entreprise, l'utilisation qui en est faite de la part de ces dernières est encore loin d'être optimale.

Même s'ils perçoivent bien les opportunités du numérique, les acteurs de la communication en entreprise ont encore du mal à mettre en œuvre des stratégies les exploitant au maximum. Ainsi, selon une étude réalisée pour le compte de L'Atelier par l'IFOP auprès de quatre cents décisionnaires d’entreprises (*), peu nombreuses sont les entreprises à exploiter pleinement les potentialités offertes par les nouveaux modes de communication. Ainsi, les entreprises ne sont que 21% à utiliser Facebook (16% Twitter) pour contacter leurs clients, alors que les trois quarts d'entre elles privilégient le téléphone, et 95% le courrier postal.

Les communicants externes ne cernent pas encore suffisamment les enjeux du numérique

Et le pourcentage est encore moindre lorsque ces outils sont utilisés dans le cadre de la publicité (respectivement, 19% et 13%). Reste que cela devrait changer : 44% des responsables interrogés considèrent les médias en ligne comme un excellent vecteur de communication, et un très bon moyen d'obtenir un retour sur investissement satisfaisant. 38% d’entre eux estiment également qu’il s’agit d’un bon moyen de mener une politique de l’image.Toutefois, force est de reconnaître que la communication interne s'est mieux adaptée que sa cousine externe.

Les communicants internes généralisent l'emploi du numérique

L'étude montre ainsi que l'usage de l'intranet est de plus en plus préconisé (par 95% des personnes interrogées), tout comme celui des courriels (89%), malgré un succès persistant des lettres d'information internes (94%). De même, la fonction communication interne elle-même évolue. Traditionnellement dévolue au directeur de la communication, elle est désormais, selon presque 40% des personnes interrogées, l'apanage des directeurs financiers, RH, ou généraux (contre 24% pour les directeurs communication). Chaque responsable de l'entreprise fait désormais partie intégrante de cette communication interne, qui constitue une fonction bien plus transverse qu'auparavant.

(*) des directeurs commerciaux , marketing, RH, et financiers

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas