Communiquer en ligne avec les élus renforce l'engagement politique

Par 27 octobre 2009 1 commentaire
Mots-clés : Amérique du Nord

Les sessions de discussion en ligne entre élus et citoyens sont un outil de communication politique efficace : il rend les citoyens plus confiants et plus concernés par les débats.

Interagir en ligne avec une personnalité politique augmente la confiance que les électeurs placent en cette dernière. Et accroît également leur engagement politique. Voilà ce que révèle la dernière étude de la Congressional Management Foundation. L'organisation, destinée à promouvoir l'efficacité du Congrès aux Etats-Unis, souligne que les réunions virtuelles constituent aujourd'hui un outil de communication aussi puissant que les rencontres citoyennes en personne ou les meetings politiques. Et ce qui est intéressant, c'est qu'il existe une véritable demande pour ces discussions en ligne chez les citoyens.
Une demande pour la communication politique en ligne
Pour parvenir à ces conclusions, les responsables de l'étude ont organisé de nombreuses sessions, où les citoyens pouvaient poser des questions et interagir en temps réel avec des membres du Congrès. Selon l'organisation, après les débats, les individus interrogés étaient plus enclins à suivre de près l'élection et à voter. Mais aussi à participer aux campagnes électorales. L'impact étant le même pour les personnes sûres de leurs choix politiques et les électeurs indécis. "Les participants ont particulièrement apprécié que les sessions soient improvisées", explique Kevin Esterling, spécialiste en sciences politiques, qui a conduit l'étude.
Les participants plus engagés politiquement
Et que le candidat réponde aux questions directement plutôt que via ses conseillers". Il souligne également que les débats et les questions posées étaient de bonne qualité. "Notre étude révèle qu'il est possible de créer une plate-forme en ligne où les réunions publiques se tiennent dans une ambiance cordiale", conclut Kevin Esterling. "Sur plus de vingt sessions et des centaines de commentaires, nous n'avons rien eu à modérer". Selon le spécialiste, une majorité des personnes interrogées estime que la possibilité de discuter en ligne avec les personnalités politiques est une condition nécessaire au développement de la démocratie. D'ailleurs, près de la totalité d'entre elles souhaite participer à des échanges virtuels à l'avenir.

Haut de page

1 Commentaire

Nous avons réalisé une étude auprès des 137 plus grandes villes de France sur leur dispositif de dialogue citoyen et un état de l’art sur les outils de dialogue en ligne. Et le résultat montre que si la volonté est là, la mise en oeuvre est encore "balubutiante". Etude dispo gratuitement sur : http://www.useo.fr/publications.html.

Soumis par Christophe Borée (non vérifié) - le 27 octobre 2009 à 20h41

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas