Communiquer sans passer par un réseau national de télécommunication

Par 28 juillet 2014
gotenna

La technologie développée autour des appareils goTenna permet une communication par SMS sans passer par une infrastructure de communication nationale et pourrait à terme mener à l’émergence d’un nouveau type de réseau individualisé.

Avec l’amélioration de la qualité des réseaux télécoms (Edge, 3G, 4G…) et l’élargissement de leur couverture, rien de plus frustrant que d’être coupé d’un réseau GSM, WiFi ou Internet. Et pourtant, se retrouver sans réseau n’est pas si rare. Les pannes nationales peuvent survenir (cf panne du réseau SFR le 24 juillet) et coûter cher aux opérateurs de télécommunications; des coupures de réseau surviennent aussi à la suite des catastrophes naturelles. C’est d’ailleurs lors de l’ouragan Sandy survenu en octobre 2012 sur la côte est des Etats-Unis que deux entrepreneurs ont imaginé une solution de connectivité qui fonctionne sans réseau. Ils ont donc développé goTenna, un device sans fil qui se connecte au smartphone et permet d’envoyer des sms et de partager sa localisation avec un autre possesseur de goTenna.

Une technologie portable

Sous la forme d’un bâtonnet facilement transportable ou qui s’attache au sac à dos, goTenna transmet les informations d’un utilisateur à un autre grâce à des fréquences radio (151-154 MHz). Sa technologie, en cours de brevetage, utilise le Bluetooth basse consommation (Low Energy) pour connecter le smartphone au device portable via une application dédiée. La communication a une portée d’environ 80 km entre les deux utilisateurs de goTenna. Le premier prototype a été conçu en mars 2013 et aujourd’hui, les transmetteurs goTenna sont disponibles en pré-commande sur le site de la marque. Le prix de vente actuel est de 150 dollars soit 110 euros pour une paire, mais le prix final sera fixé à 300 dollars soit 220 euros environ.

Vers un réseau de communication autonome et individuel

Amener les technologies de communication vers une mobilité totale, c’est l’objectif de l’entreprise. Si des constructeurs de nanosatellites, tels que NovaNano ou PlanetLabs, ont l’ambition de fournir une connectivité universelle dans des zones reculées du monde, goTenna pour sa part se pose plutôt comme une alternative aux réseaux existants. Ciblant d’abord les communications interrompues dues à une saturation du réseau comme lors de grands événements (rencontres sportives, festivals de musique, etc.) ou des déplacements dans des lieux éloignés, l’entreprise imaginerait à terme une communication qui ne serait hébergée sur aucune infrastructure appartenant à un opérateur de télécommunication. En effet, les données échangées ne sont présentes que sur le réseau qui lie les différents appareils goTenna entre eux et s’auto-détruisent après une certaine durée.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas