Les compagnies aériennes prêtes à passer au mobile

Par 07 juillet 2009
Mots-clés : Smart city

Les transporteurs se rendent compte des services que peut rendre le téléphone pour réduire les retards et mieux gérer les flux de passagers. Pour accélérer leur migration, Sita travaille sur une plate-forme simple à déployer.

Les compagnies aériennes sont prêtes à intégrer le téléphone portable comme support de communication avec leurs clients. Selon Sita, près de 80 % de celles interrogées dans le cadre de son étude* annoncent qu'elles adapteront leur site au format mobile d'ici 2012. Intérêt : les passagers pourront s'enregistrer et recevoir en temps réel les informations concernant leur vol. Cette migration, actuellement en cours, améliorera aussi la communication en interne, entre les équipes. Ce qui permettra notamment de réduire les retards d'avions. Reste qu'il est nécessaire d'accompagner les professionnels vers cette migration. Pour y parvenir, le fournisseur de technologies spécialisées dans le transport aérien a créé l'entité Mobile Workforce Innovation Focus Group pour faciliter la mise en place d'une plate-forme de services mobiles.
Une plate-forme commune
Celle-ci sera capable de proposer plusieurs applications en fonction du contexte : gestion des bagages et des passagers... "Le déploiement de l'informatique contextuelle pour des applications mobiles facilitera la gestion des opérations en temps réel et accéléra le processus de prise de décision", souligne Greg Ouillon, vice-président de la branche Innovation, Technologie et Recherche. Sita travaille sur une version d'interface qui fonctionnera à travers le navigateur du mobile. Celle-ci restructure les pages web pour les adapter à la lecture sur un petit écran. Elle élimine tout contenu considéré comme non nécessaire. Un test a été réalisé avec Malaysia Airlines. Le service autorise l'enregistrement depuis son téléphone ainsi que d'autres services.
Un Smartphone nécessaire
Il suffit de disposer d'un smartphone ayant accès au web : iPhone, téléphones sous Android, Blackberry… "Nos recherches, combinées à l'arrivée de cartes d'embarquement intégrant un code-barre l'année prochaine, ont de fortes chances de créer l'élan nécessaire pour faire des téléphones des éléments essentiels pour la réservation et l'embarquement", note Jim Peters, responsable technologique chez Sita. Pour le moment, près de 40 % des compagnies ne fournissent encore aucun service mobile à leurs clients. Parmi les causes de leur frilosité : l’absence de couverture Wi-Fi suffisante dans les aéroports, la difficulté d’adaptation des systèmes à l’usage en temps réel et le coût du déploiement.
*Airline IT Trends Survey, menée conjointement avec Airline Business.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas