"Le comparateur doit aligner les intérêts du consommateur et des assureurs"

Par 01 avril 2011
Mots-clés : Future of Retail, Europe
Insurance

Les sites de comparaison informent l'utilisateur pour faire évoluer le paysage de l'assurance en France. L'objectif est de lui faire faire des économies et d'être une vitrine pour les assureurs.

Interview avec Jehan de Castet, Fondateur de Courtanet qui a lancé le comparateur Assurmieux.com

L'Atelier : Pourquoi est-il important de comparer dans le milieu de l’assurance ?

Jehan de Castet : Le comparateur permet aux assureurs de diviser par deux le prix de la distribution de leurs produits qui représente en moyenne 30 à 40 % de la prime. Cela les rend beaucoup plus compétitifs. Pour autant, le prix à payer pour un produit similaire varie parfois du simple au quadruple en fonction du profil du client et du risque que la compagnie veut prendre ou pas. La comparaison a pour but de donner au consommateur la possibilité de payer le juste prix et de mieux comprendre ce qu’il achète. Notre objectif est donc d’aligner les intérêts du consommateur avec ceux des assureurs, tout en restant le plus impartial possible.

Les comparateurs appartiennent pourtant de plus en plus à des compagnies d’assurance…

En effet je pense que cela est aujourd’hui un vrai problème et c’est pour cette raison que nous avons procédé à une réorganisation de notre capital et que nous n’avons plus aucun assureur présent opérant sur le marché français. Il n’est en effet pas sain qu’un assureur se compare lui-même avec ses concurrents, l’information pouvant être faussée.

Quels sont encore les freins vis-à-vis des comparateurs d’assurance ?

Notre premier problème c’est la mauvaise habitude qu’ont les Français vis-à-vis de l’assurance. Ils doivent voir celle-ci comme un service sur lequel il faut qu’ils soient très informés pour devenir des "experts". Aujourd’hui ils connaissent mal le produit et le bon prix, puisque le rôle des agents généraux n’est pas de leur expliquer quel produit correspond à quel prix. Moins le client est au courant et plus il pourra faire du profit. Pour nous au contraire, l’objectif est de leur montrer qu’en comparant ils pourront faire en moyenne une économie de 35 % sur leur facture d’assurance par exemple. Cela représente l’équivalent de 1,5 milliards d’euros de pouvoir d’achat redistribué chaque année. Notre rôle est aussi de rendre intelligibles les produits et de dire que comparer, c’est simple

C’est aussi pour cela que vous êtes les premiers à avoir lancé une application mobile… 

Effectivement, l’intérêt c’est de dire au consommateur qu’il peut comparer où qu’il soit et quelques soit l’écran qu’il utilise, qu’il s’agisse d’un smartphone ou d’une tablette. C’est aussi grâce à des initiatives de ce type que nous arriverons à faire évoluer la culture dans le milieu de l’assurance. Même si le taux de transformation est beaucoup plus faible lorsque la comparaison est effectuée via  l’application, cela permet de créer du trafic vers notre site Internet.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas