Comparateurs de prix: la DGCCRF lance une enquête

Par 29 août 2006
Mots-clés : Smart city

Trouver l'objet de ses rêves sur Internet à un prix imbattable? Les sites comparateurs de prix comme Acheter-moins-cher.com, Monsieurprix.com, ou encore Leguide.com sont faits pour ça! 8.4...

Trouver l'objet de ses rêves sur Internet à un prix imbattable? Les sites comparateurs de prix comme Acheter-moins-cher.com, Monsieurprix.com, ou encore Leguide.com sont faits pour ça! 8.4 millions d’internautes les ont visités en juillet dernier! Afin de vérifier l’objectivité de ces services très fréquentés, la Direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes, la DGCCRF, vient de lancer une enquête à leur encontre. Car leur indépendance est sérieusement remise en cause.
 
Le principe de ces moteurs de recherche est simple: afficher dans l'ordre croissant de prix tous les sites marchands possédant l'article désiré par l'utilisateur. Seul problème: il semblerait que les commerçants recensés doivent payer pour figurer dans l'annuaire de référencement du site comparatif. C'est le cas de Kelkoo. La filiale de Yahoo! ne présente que les produits proposés par ses cybermarchands partenaires. Une particularité spécifiée seulement dans ses mentions légales.
 
L'exhaustivité ne semble pas de mise! Pire, les marchandises apparaissent parfois non par rapport à leur prix mais en fonction de celui qui a été versé au moteur de recherche ou de celui qui le sera par le système de la rémunération au clic.
 
Certains sites ne cachent pas utiliser cette méthode. Shopping.com, par exemple, affiche sous la liste des résultats un lien, "Pourquoi ces magasins apparaissent-ils ici?". D'autres, encore, proposent l’alternance entre partenaires payants et marchands listés gratuitement, mais attribuent plus de visibilité aux premiers.
 
Tous ces procédés semblent apparemment légaux. La DGCCRF précise cependant que ces sites sont "censés apporter une information transparente aux consommateurs", et que "l'indépendance des opérateurs vis-à-vis des sites comparés et le mode de rémunération de leurs services" est primordiale. Le modèle économique adopté par ces sites, qui alterne modèle économique rentable et affichage exhaustif d’informations pourrait bien être chamboulé. En faveur du consommateur?
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 29/08/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas