La compétitivité britannique bénéficierait du déploiement de la 4G

Par 06 novembre 2012 Laisser un commentaire
4G britannique

Le Royaume-Uni a tout intérêt à déployer rapidement son réseau fixe et mobile à très haut-débit, afin de stimuler l'économie et l'emploi du pays. Pour le moment, le lancement est retardé.

Alors que le déploiement de la 4G devrait être retardé au Royaume-Uni vers fin 2013 au plus tôt, un rapport* de The Economist Intelligence Unit s'est intéressé à l'impact qu'un réseau à très haut débit pourrait apporter à l'Angleterre. L'étude révèle qu'une telle adoption favoriserait l'économie et la création d'emplois au pays. Le gouvernement britannique s'est d'ailleurs engagé à fournir à ses résidents le meilleur réseau haut-débit d'Europe d'ici à 2015. Selon le rapport, si les bénéfices sont évidents, il serait difficile de les mesurer à court-terme, si ce n'est sur l'emploi. L'étude prévoit ainsi la création de près de 280 500 emplois directs ou indirects. Sur le long terme, le rapport estime également que cela devrait booster l'économie. Le réseau mobile devrait ainsi à lui seul contribuer à la croissance du PIB pour plus de 0,5% par an.

Une pénurie de compétences numériques

Mais la principale barrière à long-terme serait le manque de compétences suffisantes dans le digital. Ce changement implique également de faire évoluer les systèmes établis, les processus ainsi que les compétences requises. Entre 2004 et 2009, les emplois dans le domaine de l'Internet ont contribué pour 23% du PIB du pays. D'autres études confirmeraient ces chiffres de l'emploi comme celle de la London School of Economics avec 280 000 nouveaux emplois et celle de Nesta plus optimiste avec 600 000 emplois directs créés. A long-terme, le défi pour le Royaume-Uni sera de s'assurer que les compétences nécessaires seront disponibles dans le digital, mais aussi de faire avec la résistance au changement des institutions. Certains secteurs devraient bénéficier de ce déploiement comme par exemple la santé avec des avantages pour la télémédecine et les diagnostics.

Le haut débit bien installé

Mais cela nécessite de réformer plus en profondeur le système de santé. A noter qu'en mai 2012, le taux de pénétration du réseau à haut débit à 9 Mbps (Mégabits par seconde) était de 76% parmi la population anglaise alors qu'il n'était que de 8% pour le très haut débit à 35,8 Mbps. Au niveau européen, le Royaume-Uni se positionne à la septième place en termes de réseau mobile à haut débit, devancé par les pays scandinaves, la Finlande, première avec un taux de pénétration de 53%, la Suède avec 21% et le Danemark à 16%.

*Superfast Britain? Myths and realities about the UK's broadband future, Economist Intelligence Unit

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas