Le compilateur universel accélère la programmation

Par 16 avril 2009 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

Chaque type de processeur a son code et son outil adapté à sa programmation. Le compilateur universel propose une solution unifiée capable d'optimiser en un seul logiciel la programmation de ces derniers.

Les développeurs perdent du temps à traduire leurs programmes en un langage que la machine est à même d'utiliser. Pour y parvenir, ils utilisent un compilateur. Problème : chaque plate-forme a son propre langage et nécessite son propre compilateur. Pour y remédier, les chercheurs de l'université de Rice ont mis au point un compilateur universel. Ce dernier est capable d'adapter un code source à chaque type de plateforme. L'objectif est de rendre les ordinateurs plus rapides et moins gourmands en électricité. Mais également de simplifier la programmation des appareils multi-cœurs, ces systèmes qui embarquent dans une seule structure plusieurs processeurs travaillant en parallèle.
Mais qui risque d'être insuffisante
Pour créer ce compilateur, les chercheurs ont mis au point un logiciel qui cartographie les limites et les capacités du matériel utilisé quel que soit son type (ordinateur, système de processeur etc.). Ils ont ensuite développé un système capable de regarder le code source pour tenter de le partitionner automatiquement afin qu'il fonctionne sur un processeur multi-cœurs. Enfin ce dernier devra réussir à changer le code automatiquement pendant la lecture. Une transformation de l'algorithme automatique "peu probable" d'après Robert Sclison, directeur technique chez Cosmobay et interrogé par L'Atelier.
Une solution attendue
Reste que pour lui, pour le moment, "un processeur double cœur est loin d'avoir la puissance théorique attendue". Un compilateur universel permettra du coup d'exploiter pleinement les capacités de ces derniers. C'est également une alternative économique aux compilateurs ultra-spécialisés. Seul problème, explique Raymond Sclison : "il est probable que les programmeurs ne pourront pas assimiler tous les concepts associés à chaque processeur. Les compilateurs spécialisés restent dans certains cas indispensables" explique-t-il. Le projet a reçu un financement de seize millions de dollars pour une durée de trois à cinq ans.

Haut de page

1 Commentaire

Je me permets de réagir à cet article pour vous signaler que le octogonal-core de google est déjà dépasser depuis 10 mois environ.
xoxo

Soumis par Michael Viallard (non vérifié) - le 27 juin 2014 à 08h24

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas