Les comportements sur le web reflètent la vie économique réelle

Par 13 avril 2012
Tablette et courbe économique

Un lien existerait entre les requêtes Google dans le monde et les indicateurs économiques. Ainsi, les habitants des zones dynamiques auraient plus tendance à faire des recherches concernant l'avenir.

Le comportement en ligne des internautes sur les moteurs de recherche est correlé à la situation économique réelle du pays dans lequel ils vivent. Voilà le postulat qu'ont voulu vérifier quatre chercheurs*, qui ont mené une étude sur le sujet, en mettant en parallèle le volume des recherches sur Google et le PIB par habitant. Résultat : ils ont observé que les internautes des pays au produit intérieur brut le plus élevé ont davantage tendance à effectuer des recherches sur l'avenir plutôt que sur le passé. Soulignant le fait que ces personnes auraient une facilité plus grande à se projeter dans l'avenir.

Recherches internet et PIB modélisés

En collectant plus de 45 milliards de requêtes google-isées dans le monde et en utilisant Google Trends pour en connaître la fréquence, les chercheurs ont calculé un ratio qu'ils ont baptisé "Indice d'Orientation-Future". Celui-ci calcule le volume des recherches pour l'année 2011 contre le volume des recherches pour l'année 2009. L'indice ainsi établi par les requêtes d'internautes de 45 pays différents en 2010 est ensuite comparé au PIB par habitant du CIA World Factbook. Pour le classement, on trouve dans le peloton de tête les utilisateurs du Royaume-Uni, de la France, de l'Allemagne et du Japon.

Des différences internationales

Les États-Unis, le Canada et l'Italie suivent également de près. De tels résultats pourraient mettre en lumière deux explications selon Tobias Preis de la University College London. D'une part, "cette relation peut refléter des différences internationales dans la façon d'appréhender l'avenir et le passé", explique t-il. Et d'ajouter : "Ainsi, l'orientation vers le futur contribuerait à la réussite économique". Enfin, "ces résultats peuvent refléter des différences internationales dans le type d'information recherchée en ligne, peut-être dus à des influences économiques sur l'infrastructure Internet plus ou moins disponibles dans certaines pays". A noter que cette étude quantitative a été publiée dans le Journal Scientific Reports.

*des Boston University, ETH Zurich, Massachussetts Institute of Technology et University College London

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas